Aquaman – T01: Peur Abyssale

Image à la une - Aquaman Tome 01

Résumé: Après des années à régner sur le royaume d’Atlantide, Arthur, dit Aquaman, décide de revenir au monde de la surface avec son épouse, Mera. Mais le retour à la « vie civile » ne se fera pas sans peine, entre la méfiance des autorités à son égard, et les attaques de créatures cannibales issues des profondeurs de l’océan ! (contient Aquaman # 1-6)


Aquaman – Tome 1

Couverture - Aquaman Tome 01

Fiche technique:
Scénario : Geoff Johns
Dessin : Ivan Reis, Joe Prado
Encreur : Joe Prado, Eber Ferreira
Editeurs: Urban Comics (Vf) Dc Comics (Vo)
Date de sortie:  20 Septembre 2012
Nombre de pages : 144


Aquaman le plus grand de tous les héros !

Acheter un tome d’Aquaman est déjà une aventure en soit. Parmi les nombreux héros de DC, avouons-le nous, il n’est clairement pas le plus en vue. Pire, il est le plus souvent le sujet de moqueries… Il faut dire que sa tenue orange et verte, son don de pouvoir « parler » au poisson n’ont pas de quoi faire rêver. Geoff Johns avait clairement conscience de tout cela lorsqu’il a écrit son récit. Aquaman T01 – Peur Abyssale, c’est parti !

aquaman 3Pas facile d’être Aquaman…

On ouvre ce premier tome sur une très courte introduction digne de films d’horreur de série B. Des créatures, visiblement peu amicales, décident de se diriger vers la surface. Et nous y voilà à la surface, des braqueurs de banque sont en fuite et notre héros du jour, Aquaman, a décidé de les prendre en chasse. L’occasion de nous montrer qu’il n’est pas facile d’être Arthur Curry, puisque tous se moqueront de lui, criminels… comme policiers. On en profite pour nous rappeler qu’il est quand même costaud, il renverse un fourgon blindé et encaisse sans broncher des salves de mitraillettes. Mais la vraie menace de ce tome viendra des abysses, comme le laissait présager l’introduction.

Abysse - Aquaman Tome 01Qui a éteint la lumière?

Aquaman, accompagné de sa femme Mera devra affronter les créatures, dévoilant au passage quelques indices sur la disparition des Atlantes, ce qui deviendra une obsession pour notre héros à la recherche de ses origines. Un deuxième arc du tome nous fera suivre les pas d’Aquaman dans le désert, avec un petit moment d’introspection bienvenu pour nous permettre de mieux cerner la psychologie du bonhomme. Le troisième et dernier arc sera l’occasion d’en découvrir un peu plus sur Mera et son passé. Geoff Johns est en forme.

Détruire pour reconstruire

Aquaman passe son temps à se faire rabrouer. Le début du tome va nous montrer à quel point les gens le trouvent ridicules, une mise en abime de l’opinion du lecteur moyen sur l’homme poisson. On sent une réelle volonté de Johns de nous présenter ce héros malaimé et de l’attaquer sous tous les angles envisageables. Son costume, ses pouvoirs, ses origines, sa femme… Au début on rit de le voir être la risée de l’opinion publique, puis on finit par le prendre en pitié. Johns réussit à nous faire apprécier le personnage par son stratagème, une très bonne idée de sa part. Il déconstruit complètement le personnage pour nous le présenter sous un jour nouveau. Tous comme les habitants de la ville dans lequel il a élu résidence, on finit par aimer le personnage. Un enfant ira jusqu’à lui dire qu’il est son super-héros préféré.

Amour d'un enfant - Aquamant Tome 01Tous les gouts sont dans la nature

L’autre talent de Geoff Johns est de lancer les futures intrigues qui permettront à la série d’avancer. Aquaman recevra des informations concernant la cité d’Atlantis, son royaume, et on sent très vite qu’il partira à la découverte de ce qu’il s’est déroulé là-bas. Mera, de son côté, semble liée à tout cela et nul doute qu’elle aura un rôle important à jouer. Après tout dès les premières pages la concernant, il lui sera demandé de tuer Aquaman… Mera qui d’ailleurs semble bien moins conciliante que son époux, je vous laisse le plaisir de découvrir le contenu de son chapitre. Bref, le récit réussit à poser les bases de ce que sera Aquaman, à rendre le personnage attrayant et à donner envie de lire la suite.

Peinture à l’eau

C’est Ivan Reis qui a la lourde tâche de seconder Johns en s’occupant des dessins. Et il arrive sans aucun mal à rendre le héros crédible. Une stature imposante, des scènes de combat sanglantes, un héros malmené physiquement mais toujours triomphant… Ivan Reis nous offre du très bon travail. Etonnant, c’est dans le dernier arc où il œuvre qu’il offre, à mon sens, le meilleur de lui-même. Aquaman dans le désert, un homme seul et désespéré, on peut le lire sur les traits de son visage. Des paysages immenses, splendides mais vides de toute forme de vie et la fin en couleur, offrant la vision finale qui guidera les futures aventures d’Aquaman.

Désert - Aquaman Tome 01Du soleil comme s’il en pleuvait

Pour le chapitre sur Mera, c’est Joe Prado qui prend la relève. Malheureusement, il n’arrive pas à égaliser son prédécesseur et mis à part quelques rares moments, on aurait préféré garder Reis sur tout le long du récit. Le plus gros problème avec Prado dans est sans doute le fait que la qualité de son dessin est trop inégale. L’introduction est, par exemple, splendide puis quelques pages plus tard, on se retrouve avec des cases où le souci du détail disparait. Un parfait exemple est la prise d’otage à laquelle assiste Mera où parfois elle nous apparait bien définie et une case plus tard floue.

Captain Igloo

J’ai acheté ce tome par défi, je le confesse volontiers. Je voulais voir si je pouvais arriver à m’intéresser à ce personnage auquel je n’avais jamais accroché. Mon frère venait de finir de lire Wonderwoman et m’avait dit à quel point il avait désormais à cœur l’héroïne et nous nous étions demandé si il nous serait possible d’arriver à pareil exploit avec Aquaman. La réponse est oui, tout simplement oui. Grâce à Geoff Johns principalement, qui a bien compris qu’il devait commencer par mettre en avant tout ce que le lecteur pourrait reprocher au personnage pour mieux nous prouver le contraire. Non Aquaman n’est pas ringard, non il ne parle pas aux poissons (il le dit lui-même, les poissons sont trop bêtes pour parler)

Aquaman et ses amis - Aquaman Tome 01 On s’éclate sous l’océan!

Mais Arthur Curry reste attachant, d’abord parce qu’il surmonte les brimades de tous et toutes, puis par son passé et les visions qui y sont liées, nous faisons alors preuve d’empathie envers un jeune garçon n’ayant jamais connu sa mère. J’en profite pour saluer le travail de colorisation qui permet d’un coup d’œil de savoir si nous avons affaire à un flashback ou si nous sommes dans le présent. Le dessin ne gâche rien, Ivan reis fournissant un magnifique travail durant la presque totalité du tome. Un premier tome qui remplit parfaitement son rôle, celui de nous faire aimer Aquaman. Le pire maintenant est que j’ai grandement envie de lire la suite…

Pour se procurer le tome:

Aquaman – T01: Peur Abyssale

1 Trackback / Pingback

  1. Shazam – Be Comics

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*