Saga – T02

Image à la une - Saga Tome 2

Résumé: Princes robots et trains dragons, mercenaires arachnides et chats détecteurs de mensonges, fantômes enfantins et vaisseaux végétaux… La diversité de la faune, de la flore et la richesse des thèmes abordés ont rapidement fait de saga la nouvelle référence comics de space fantasy. Du vertige de l’espace infini à l’intimité des querelles d’un jeune couple de parents, les auteurs vous invitent à découvrir un space opera épique, ambitieux et touchant. (contient les épisodes #7-12)


Saga – Tome 2

Couverture - Saga Tome 2Fiche technique:
Scénario : Brian K. Vaughan
Dessin : Fiona Staples
Éditeurs: Urban
Date de sortie: 20 septembre 2013
Pagination: 145 pages


/!\Certaines images pourront choque la sensibilité des plus sensibles, pour public averti /!\

Une famille en or

Alana, Marko et leur charmant bambin Hazel sont toujours en fuite. Nous reprenons exactement là où nous les avions laissés, soit en compagnie des parents de Marko. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils accueillent froidement la naissance d’Hazel. Nous allons continuer notre voyage dans cet univers et assister à la naissance d’une créature géante faisant la taille d’une planète, nous allons pouvoir rencontrer l’ex de Marko, Gwendolyn, qui fera équipe avec le Testament, chasseur de prime à la recherche de notre couple de héros.

Gwendolyn - Saga Tome 2Gwendolyn ne sort jamais sans son arme

Bref, les personnages seront nombreux mais tous auront droit à leur moment de gloire dans ce deuxième tome de Saga. Au final, nous aurons droit à un petit passage sur Quietus, donnant lieu à une fin qui nous oblige à lire la suite. Voilà du suspens bien dosé… Brian K. Vaughan est vraiment doué pour faire vivre tout ce petit monde et donné du corps à l’univers qu’il a créé. Et il n’oublie pas non plus de chercher à marquer les esprits.

On reprendrait bien un peu d’homophobie?

Et je reviendrai sur une scène du livre en particulier qui a été le sujet de polémique, qui prend place dans le 12e chapitre. Nous retrouvons le Prince Robot IV aux portes de la mort. Une infirmière vient à sa rescousse et là, c’est le drame… du moins pour Apple. En effet, on voit très clairement une scène de sexe apparaître sur l’écran qui sert de tête au Prince. Certains diront que ça aurait pu en rester là si les personnes, joliment dessinées par Fiona Staples d’ailleurs, n’étaient pas tous des hommes. Et voilà que Saga #12 est tout simplement retiré de l’Apple Store, outch.

Censure - Saga Tome 2Qu’on appelle un médecin! La censure va achever cet homme!

L’éditeur Comixology en fera de même, suivant la ligne de conduite du géant à la pomme, mais devant la tôlée suscité par son acte, il fera machine arrière et mettra à nouveau le comics dans son catalogue. Les deux auteurs, Vaughan et Staples, refuseront de retoucher les cases concernées, s’excusant auprès de leurs lecteurs mais leur proposant des alternatives. Officiellement, Apple rappellera qu’il ne s’agissait pas pour eux de viser une orientation sexuelle, juste qu’ils ne voulaient pas de contenu à caractère sexuel tout court. Le problème reste qu’aucune des autres images de nus n’avaient été censurées jusque-là et dans Saga, il y en a.

Conception de Hazel - Saga Tome 2Un homme, une femme, ça passe (bon et on admire l’écriture aussi)

Du sang et des larmes… et du rire aussi

Revenons-en à Vaughan et admirons son travail. Ici, nous avons non seulement le droit à la suite de son aventure épique, mais aussi à des scènes de romance (le début de l’histoire de Marko et Alana), l’exploration de différents thèmes, comme la parentalité, la mort, l’amour … Vaughan se joue de nos émotions, tout en nous faisant réfléchir. On s’attache, par exemple, à la petite infirmière venant porter secours au Prince Robot IV et quelques cases plus tard, on est horrifié et on se rappelle que la guerre est une tragédie.

Sauvetage de souris - Saga Tome 2Il y a comme une odeur dans l’air

Et on ne s’arrête pas là, le père de Marko, Barr, montre également toute l’intelligence de l’écriture de Vaughan. L’homme nous apparaît d’abord comme une figure d’autorité puis dans ses échanges avec Alana, il nous apparaît beaucoup plus humain et la fin du tome nous le prouvera… Mais tout ne sera pas que tristesse, puisqu’on aura l’occasion de rire aux éclats, notamment en voyant un géant aux formes proéminentes… croyez moi cette image risque de vous hanter.

Géant - Saga Tome 2

Coucou, tu veux voir ma bi**?

Si on devait dégager un thème en particulier, qui nous aura suivi jusque là, ce serait la parentalité que j’ai abordé un peu plus haut: D’abord la naissance d’Hazel, faisant d’Alana et Marko de jeunes parents; puis la présence des parents de Marko, leur lien avec leur fils et leur petite-fille, mais aussi la découverte de leur belle-fille; Izabel qui protège Hazel; le Prince Robot IV et sa progéniture à venir; le Testament qui se découvre l’âme d’un père en protégeant la jeune esclave; la « naissance » d’une planète… Vaughan expose sans doute une partie de ses propres craintes et des ses propres joies. Il le dit d’ailleurs lui-même, dans une interview donnée à IO9: « Je suis père depuis peu de temps, j’avais hâte d’écrire sur la parentalité, qui peut être dramatique, terrifiant et hilarant quand on le vit … »

De l’art de faire de l’art?

De son côté, Staples s’en sort toujours très bien. Les personnages se montrent toujours aussi expressifs, permettant facilement de faire preuve d’empathie pour les nombreux personnages. J’ai aussi apprécié les quelques moments où elle s’attarde sur la jeune fille esclave de Sextillion, lui donnant un air innocent et pur qui vient trancher avec l’univers dans lequel elle vit.

Esclave - Saga Tome 2C’est impoli de montrer du doigt!

Un vent de fraîcheur qui s’avère être le bienvenu. On la sent aussi plus à l’aise avec les scènes d’action, plus nombreuses que dans le tome précédent, scènes qui mélangent toujours magie et technologie, cette ambiance propre à Saga.

Ode à la famille

Ce tome 2 confirme l’impression que m’avait donnée le premier tome, Saga est une lecture qu’il faut avoir fait. Je l’ai découvert tard et je ne regrette absolument pas de m’être plongé dans cet univers atypique créé par Vaughan et mis en image par Staples. On suit Marko et Alana dans leur périple, on vit leurs émotions et on commence à s’attacher même aux personnages secondaires : le Testament qui aimait sincèrement la Traque et qui garde contre toute attente son code de conduite, le Prince Robot IV qui espère, malgré tout, retourné auprès de sa femme et de son enfant à venir, Izabel la fantôme baby-sitter , Gwendolyn, Barr, … La galerie s’étoffe, tous semblent intéressant. La mise en scène de Vaughan fait qu’on n’a toujours envie d’aller plus loin, l’artiste maitrisant les cliffangers avec talent. Je n’ai qu’une seule hâte maintenant, mettre la main sur la suite.

Couverture 11 - Saga Tome 2

Pour se procurer le tome:

Saga – T02

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*