Avengers – T05: Planète vagabonde

Image à la une - Avengers Tome 05

Résumé: Les Avengers sont présents sur tous les fronts : les menaces d’envergure planétaire se succèdent et de nouveaux ennemis ne cessent de faire leur apparition. Mais une surprise de taille attend nos héros puisque leurs prochains adversaires ne sont autres que les… Avengers !


Couverture - Avengers Tome 05Avengers – Tome 5

Fiche technique:
Scénario : Jonathan Hickman
Dessin : Salvador Larroca
Editeurs: Panini Comics (Vf)/ Marvel (Vo)
Date de sortie: 144 pages

 

 

 


Une odyssée galactique dont Ulysse s’appelle Steve Rogers

Les Avengers c’est une franchise cinéma qui produit blockbuster sur blockbuster (et qui ose vous montrer Vision), c’est une équipe de comics iconique (qui a réussi à rendre Vision cool) dont les plus grands héros de la terre doivent avoir fait partie pour acquérir leurs lettres de noblesse (comme V… Ah non pour une fois c’est comme Cannonball et c’est lui qui le dit même si c’est sur la gloire qu’il met plus l’accent) et c’est une série animée qui envahit nos écrans (et il parait que Vision est apparu mais je ne suis pas assez connaisseur pour le confirmer).

Autant dire qu’on parle de « Ze Franchise » que Marvel a décliné en trois équipes pour Marvel Now. Les Avengers qui réunit un roster de fous avec des supers héros par dizaine, les New Avengers qui n’ont d’Avengers que leur passé commun dans la première équipe et qui utilisent des méthodes fort discutables et les Uncanny Avengers où Captain America décide de réunir surhommes et mutants sous le sigle de la coopération. Les deux premières franchises sont écrites par Jonathan Hickman forment un tout et introduisent « Secret Wars » alors que la troisième est écrite par Remender et fait plus office de standalone.

Variant Cover Peterson Meow - Avengers Tome 5 Les Avengers revus par Peterson Meow, on dirait une fable de La Fontaine

Je profite de l’occasion pour saluer le boulot de Hickman fait sur les deux séries. A mes yeux il n’y a pas deux séries mais une seule déclinée en deux titres. Il y a la série « officielle » avec ses aventures super-héroïques et un casting d’exception pour nous en donner plein les yeux et sa petite sœur qui nous décrit les autres Avengers, ceux qui agissent dans l’ombre. Cela permet plus de manœuvres pour mettre en place les arcs narratifs et Hickman s’en sort plus que bien.

Ils étaient nés pour sauver la Terre et bien plus

Ici nous allons donc nous intéresser à la partie grande sœur de l’ouvrage de Jonathan Hickman et plus particulièrement à la suite du crossover Infinity où, alors que les Avengers étaient partis dans la galaxie affronter les Bâtisseurs, Thanos en avait profiter pour attaquer la Terre et tuer son fils. L’histoire achevait donc le premier arc de Hickman, mélangeant les deux équipes temporairement, et s’offrait le luxe de préparer la mise en avant du « relaunch » des Inhumains.

Le tome se découpe en deux histoires qui viennent introduire plus en avant les Secret Wars. Le premier récit narre la venue d’un « Iron Man » du futur et le second nous dévoile une équipe d’Avengers venu d’une autre dimension. Les deux récits, à la première lecture, ne m’ont pas emballés.

Thor and Hulk - Avengers Tome 05Qui a commandé une pizza?

Le premier commence par un bref passage à une fête chez les Avengers. Sympathique mais trop succinct à mon goût. La seule bonne nouvelle c’est que contrairement aux apparitions des Avengers dans « Superior Spiderman », ici ils réalisent qu’il y a un problème avec Spidey et décident de l’écarter ; enfin une réaction normale. La suite du récit ne décolle pas beaucoup plus et ne se vaut principalement que pour la scène finale entre Tony Stark et son alter ego du futur qui nous rappelle, à nous lecteurs, les choix moraux contestables de Tony et les conséquences qui pourraient en découler. Cet épisode me donne surtout l’impression de permettre à Hickman d’y glisser un élément, qui lui servira plus tard, (une sorte de méga construction proposée par l’Iron Man du futur) de manière un peu artificielle.

Le second récit est tout aussi convenu dans l’idée avec d’une part l’AIM qui tente de faire fabriquer des Adaptoides nouvelles versions, créant ainsi une brèche dimensionnelle. Cette brèche provoque l’intrusion dans notre dimension d’une équipe des Avengers. Hickman y glisse d’autre part des éléments de sa mythologie et sauve d’ailleurs le tome à mes yeux.

Couverture par Weaver - Avengers Tome 05Oui, on vous prouve qu’on peut avoir un strabisme et être mis sur la couverture

La confrontation de Bruce Banner et de Tony Stark est juste parfaite. Rien ne permet de prévoir la fin de leur discussion et elle nous tient en haleine jusqu’à son dénouement. Une excellente conclusion sur une note parfaitement amère à mes yeux. L’idéalisme semble ne pas réussir aux héros et il est temps de se laisser aller au pragmatisme.

Et les dessins eux par contre ne sont pas héroïques

Petit paragraphe sur les dessins de ce tome. Larroca s’en tire bien, les visages sont expressifs et les personnages sont bien typés. Je regrette juste les scènes d’action qui manquent de punch et les décors parfois un peu « vide ».

Groupe - Avengers Tome 05Et derrière, le vide…

En conclusion, que doit-on en penser ?

L’amertume du ton du récit se mariera très bien avec ma conclusion. Le tome est intéressant bien qu’inégal et donne envie d’avoir la suite. Il vient parfaitement couper la joie des victoires précédentes en ramenant au centre du récit les vrais problèmes à venir. Un bon tome malgré tout, difficile à conseiller au vue de l’avancée dans l’intrigue, mais qui ne démérite pas dans la gamme.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*