Marineman – T01

Résumé : Steve Ocean est un océanographe amoureux de son métier et de la mer. Connu dans les médias sous l’identité de Marineman, son nom de scène en tant qu’écologiste et scientifique reconnu, Steve Ocean cache pourtant un précieux secret, qu’il va devoir révéler à la suite d’un accident en mer : il peut respirer sous l’eau. Au même moment, des révélations sur ses origines vont venir bousculer son quotidien. Qui est vraiment Steve Ocean ? Marineman l’écolo va-t-il devenir Marineman le nouveau super-héros venu des océans ?


Marineman – Tome 1

marineman coverFiche technique:
Scénario : Ian Churchill
Dessin : Ian Churchill
Paginition : 208 pages
Editeurs: Glénat Comics (Vf)/ Image (Vo)
Date de sortie: 04 Juillet 2012


Voici Aquaman non, Namor non plus, euh… Marineman !

Steve Ocean n’est pas un homme comme les autres. Il peut respirer sous l’eau, il est du genre costaud, bref c’est un super-héros qui a été recueilli encore enfant par un couple. Amnésique, ses parents adoptifs ont tenté de lui faire vivre une enfance normal, en dépit de ses facultés. Mais cela ne durera qu’un temps et Steve Ocean endossera le nom de Marineman. Le scénario de Marineman peut sembler être un mélange entre différents héros connus. Un orphelin doté de super pouvoir ? Superman. Un homme capable de respirer sous l’eau, de pouvoir se promener sous l’eau comme sur Terre ? Aquaman. Clairement, le récit se veut léger et il ne faut pas y chercher un message profond. En fait, Marineman est un peu un rêve d’enfant devenu réalité, il va combattre de méchants nazis et sauver des innocents, et ce sera tout ce qu’il faut en attendre.
marineman 1

Quelqu’un a faim?

Des méchants caricaturaux, des gentils qui le sont tout autant… des blagues pas toujours subtiles, mention particulière au passage en voiture entre Steve et son meilleur ami sur fond de « qui a laché une caisse ? ». Honnêtement, Marineman est vraiment très enfantin et lors de ma lecture, j’ai tout de suite compris pourquoi est-ce qu’il n’a pas rencontré de succès auprès du public. L’œuvre n’est clairement pas en phase avec son époque, elle est en dehors du temps. Vous connaissez le concept des capsules temporelles, ces objets qu’on enterre pour les ressortir de nombreuses années plus tard, juste pour le plaisir de pouvoir les redécouvrir sous un jour nouveau ? Marineman en est un parfait exemple.

Dessine moi un mouton

Ce qui m’a poussé dans cette idée, c’est Ian Churchill lui-même. Lors de la lecture du livre, on y trouve un passage très instructif où on retrouve les dessins d’un jeune garçon de 8 ans, de vrais dessins. On y retrouve les aventures d’un héros qui se bat avec un méchant homme-poulpe. Ce héros prendra les traits de Steve Ocean bien des années après. Le jeune garçon, c’est Ian Churchill lui-même. Oui, Marineman est réellement le rêve d’un enfant, celui de l’auteur.

marineman 3

Le savait-elle ou non? Le mystère plane…

Notre scénariste et dessinateur avait alors dessiné son premier comic-book à destination de son père, tout simplement. Et en 2010, il a eu l’occasion de pouvoir exaucer son souhait et de le faire devenir réalité, on remerciera Image au passage qui permet de voir des projets comme celui-ci de voir le jour. Et c’est amusant de voir que la critique a globalement salué l’oeuvre, mais le public lui l’a boudée. C’est sans doute tout simplement dû au fait que nous ne sommes plus habitués à suivre un récit comme celui-là. Nous voulons des héros sombres et torturés, des histoires retorses où il est parfois difficile de discerner le bien du mal… mais Churchill n’en voulait pas, lui. Marineman est au contraire très simple et accessible comme je le soulignais un peu plus tôt, et je pense que pour pouvoir l’apprécier il faut laisser l’enfant en nous refaire surface. Sans cet état d’esprit, il devient difficile d’apprécier l’ouvrage qui semblera alors bien naïf.

Sous l’océan, sous l’océan…

Churchill est au scénario et au dessin. Et si l’homme s’en sort plus qu’honorablement dans les deux domaines, c’est vraiment au dessin qu’il excelle. De nombreux passages aquatiques, forcément, nous permettent d’apprécier les talents de Churchill concernant la représentation de ceux-ci.

marineman 2

L’eau, c’est beau

Steve Ocean est une armoire à glace, mais c’est le seul personnage qui a des proportions aussi étranges, justifiées en partie par ses origines. (bon, les femmes ont aussi des proportions étranges mais ça ne choque pas avec le style du livre) On peut y admirer Octo, l’homme-poulpe tout droit sorti du comic-book dessiné par Churchill à 8 ans, mais réactualisé. Bref, à l’œil, l’ouvrage est très agréable et on peut difficilement ne pas aimer.

20.000 lieues sous les mers

Sincèrement, je ne regrette pas l’achat du livre. Mais tout aussi sincèrement, je sais qu’il ne conviendra pas à tout le monde. Déjà il faut avoir la fibre nostalgique, il faut pouvoir se déconnecter de notre monde parfois gris et terne pour faire sortir l’enfant en nous. Je me rappelle, plus jeune, avoir rêvé d’être un super-héros, d’avoir imaginé quels étaient les pouvoirs que je voulais avoir, ce que j’aurais voulu faire avec… et visiblement, Churchill aussi. Sauf que lui a eu l’occasion de pouvoir le mettre sur papier et d’en faire un comics bien des années plus tard.

marineman 4Sa mère ne le savait peut-être pas, mais son père oui. POURQUOI?

Et c’est en cela une réussite à mes yeux. Mon principal regret concernant le livre est que je pense qu’il ne s’est pas vendu avec honnêteté, je n’y ai vu que peu de réflexion sur l’écologie et le monde marin. Donc le vendre comme un ouvrage porteur d’idéaux me semble bien peu judicieux, d’autant plus que je ne suis pas certain que ce soit vendeur tout court. L’avantage pour moi est de l’avoir acheté sans en avoir entendu parler, libre de tout jugement sur l’oeuvre, j’ai donc pu et su apprécier ce livre pour ce qu’il est, la capsule temporelle de Ian Churchill qu’il a décidé d’offrir au monde.

Pour se procurer le tome:

Marineman – T01

1 Trackback / Pingback

  1. The Bunker – T01: Capsule Temporelle – Be Comics

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*