Miss Marvel – T01

Résumé: Kamala Khan est une jeune fille de confession musulmane qui se découvre d’extraordinaires capacités. Mais qui est vraiment cette nouvelle Miss Marvel ? Une adolescente ordinaire de Jersey City, une Inhumaine ou une fan de Carol Danvers ? Kamala va s’apercevoir que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités !


Miss Marvel – Tome 1

miss marvel coverFiche technique:
Scénario : Gwendolyn Willow Wilson
Dessin : Adrian Adolpha
Paginition : 128 pages
Editeurs: Panini Comics (Vf)/ Marvel (Vo)
Date de sortie: 04 Février 2015


Des excuses, je dois des excuses à l’univers

Miss Marvel est une tragique erreur de parcours de ma part. A l’origine j’en avais, bien sûr, entendu parler comme tout le monde (une héroïne musulmane quand même) et craignant la hype creuse je n’avais pas été plus en avant. Plus tard, j’avais vu en vitrine l’affiche du tome 02 ; je n’avais pas aimé son côté cartoon avec un bras qui s’allongeait et j’avais donc continué mon chemin.

miss marvel 5Un logo qui fera date dans l’histoire du comics

Mais alors le prix d’Angoulême, le Fauve d’or de la Série, lui a été décerné. Ne voulant pas mourir définitivement idiot, je me l’achète finalement et le déballe un Samedi matin après avoir donné le biberon à mon fils. Il m’aura fallu 20 minutes pour tenter de remonter dans le temps, de m’en mettre une derrière la tête, et de me dire que j’aurais dû l’acheter plus tôt. Miss Marvel n’est peut-être pas le comics du siècle, les goûts et les couleurs ne se discutant pas, mais il se doit d’être dans une bibliothèque de comics parce que la trogne de Kamala Khan (Miss Marvel au civil) doit pouvoir rencontrer celle de Spider Gwen entre vos livres.

De mes appréhensions et de ma claque méritée

Si j’étais réticent au début avec le personnage (Oui là je vais me prendre ma tape derrière la tête), c’était parce que Miss Marvel c’est Carole Danvers et elle avait une super force, elle volait et dans tous les cas elle n’avait pas, certainement pas, un corps élastique. Autant dire que j’aurais dû me renseigner. Kamala n’est pas une version « teenager » de Miss Marvel, c’est une héroïne à part entière qui est juste fan de Carole (elle écrit même des fanfics dessus). Quant à l’origine de ses pouvoirs, ils proviennent du mini Crossover Infinity durant lequel Black Bolt réveille les gènes inhumains sur le monde, d’où donc Miss Marvel. En résumé ce sont des origines d’actualité qui renvoient à d’autres séries. Impeccable non ?

miss marvel 1Il y a des jours où rien ne va…

Ensuite le scénario tape dans ce que j’aime, avec des thématiques sur l’apprentissage de ses pouvoirs mais aussi de devoir gérer sa vie civile avec ses activités masquées ; en résumé comme dirait l’Oncle Ben c’est « Vivre avec de grands pouvoirs amène de grandes responsabilités ». Mais là ou Spiderman nait de la perte d’un proche pour bâtir un héros aussi humain qu’idéaliste, Miss Marvel va un pas plus loin. Ici, après que Kamala ait vu Capitain America, Capitain Marvel (Carole danvers) et Iron Man lui parler en ourdou, elle décide d’endosser le masque par pur altruisme. Une dernière raison de l’aimer plus encore.

Enfin oui Kamala est musulmane mais en fait c’est aussi une adolescente et elle vit au New Jersey. C’est la première claque que je me suis prise. Wilson pose un univers en quelques pages et les mots viennent swinguer devant mes yeux. Est-ce parce que Wilson est elle-même musulmane, fut adolescente et vit au New Jersey ? Je ne saurais le dire mais elle écrit juste et vrai. Chaque personnage amené est un apport au récit et non une pièce rapportée. Entre Zoe la collégienne peste blonde aux blagues racistes, Aamir en frère conservateur qui prie pour sa sœur, Nakia la meilleure amie qui porte le voile par choix, Bruno qui va devenir son complice dans le « crime » avec ses airs de jeune adulte paumé, autant de personnalités qu’on apprend vite à aimer.

miss marvel 2Ô tentation, vilaine tentation

Et si vous rajoutez à cela une dose d’humour comme je l’aime, on ne peut que l’adopter. Que ce soit la famille, ses propres frasques ou ses références à Capitain Marvel, le ton est léger tout en restant sérieux. Difficile de vous donner un exemple tant le comics en fourmille mais je vais m’arrêter sur une parenthèse magnifique ou Wilson se permet même de tacler les tenues années « 90 » des superhéroïnes tout aussi improbables que peu pratiques. Dans un premier temps Kamala prend l’apparence de la Miss Marvel qu’elle a toujours aimée (elle est polymorphe). Jusque-là ça prête à sourire mais la « réalité » finit par la rattraper lorsqu’elle réalise que les bottines, ce n’est pas si pratique et que son justaucorps lui rentre dans les fesses. C’est certes un détail, mais un détail qui est d’une part vrai, et qui ancre notre nouvelle Miss Marvel en 2015.

Et je n’ai pas fini de m’excuser, même pour les dessins

Définitivement donc je mérite des claques parce que les dessins s’accordent impeccablement avec le récit. Je ne connaissais pas Adrian Alphona mais ici il est juste parfait. Il rend les personnages expressifs au permis en sacrifiant le réalisme du trait au profit d’une « narration » des visages. Chacun d’eux accompagne le récit et le souligne. Regardez bien Kamala quand elle réfléchit ou qu’elle se renfrogne, elle est fabuleuse.

miss marvel 4Kamala sait ce qu’elle veut: des bottes!

« Kamal signifie perfection »

Ne tombons pas dans l’évangélisme non plus mais cette phrase, d’ailleurs dite par le père de Kamala à sa fille, résume bien le tome. L’histoire est sincère, les parents s’inquiètent comme n’importe quels parents, Kamala veut vraiment bien faire et finalement avec ou sans pouvoir on aime suivre ses aventures et on les prend rapidement, tous, en affection. C’est prometteur et je comprends mieux le prix d’Angoulême. Et si jamais vous aviez un doute, juste encore un, allez voir qui est le méchant annoncé pour le tome 2 et vous serez conquis (et sans doute en train de vous demander pourquoi… Mais c’est la magie de Miss Marvel).

Je laisserai cette fin de chronique à notre héroïne : « Ici on est à Jersey City, on parle fort, on marche vite et on n’accepte pas le manque de respect, point barre ! »

miss marvel 3Bienvenue à Jersey City

Pour se procurer le tome:

Miss Marvel – T01

1 Trackback / Pingback

  1. Miss Marvel – T02: Génération Y – Be Comics

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*