New Avengers – T04: Un monde parfait

Résumé: Le phénomène des incursions se poursuit : seule une Terre sur deux peut survivre afin d’éviter une collision qui détruirait les deux planètes. Face à la Terre défendue par la Grande Société, les Illuminati vont devoir faire un choix. Le temps n’est plus aux esquives. (Contient les épisodes US New Avengers (2013) 18-23, publiés précédemment dans les revues AVENGERS (V4) 20-23)


New Avengers – Tome 4new avengers 4 cover

Fiche technique:
Scénario :
Jonathan Hickman
Dessin : Valerio Schiti et Kev Walker
Editeurs: Marvel (Vo) / Panini comics (Vf)
Date de sortie: 06 Avril 2016


Illuminati de ma vie illuminez donc mon comics quotidien

Les New Avengers, j’en avais déjà parlé ici et j’avais même clôturer sa série frère, Avengers, ici . J’ai, soyons transparent, toujours dit du bien de la série et je propose qu’on voit ensemble comment se clôture l’arc New Avengers avant de réunir tout ce petit monde dans « Avengers: Time runs out » le mois prochain ! Je profite de l’occasion pour mettre une grosse balise spoiler parce que je vais parler de l’intrigue et que si vous n’avez toujours pas lu les New Avengers, allez-y et revenez donc me voir, bande de petits galopins !

new avengers 4 1

Le poids des traditions (au Wakanda)

Soyez sans pitié et, dans le spoil, satisfaites mes besoins

Le comics s’ouvre sur une scène qui donne le ton, ou plutôt qui nous rassure sur le ton, le monde ne va pas mieux qu’au précédent tome et nos Illumanitis, ici Panthère Noire, sont toujours autant acculés. La scène est d’ailleurs magnifique, T’Challa (la Panthère noire au civil) doit répondre devant ses ancêtres et c’est là qu’on sent tout le poids des traditions et la difficulté qu’il y a à régner.

C’est d’ailleurs un des atouts de ce tome, chaque héros est ici retranscrit face à ses prises de décision. Ils ont tous droit à leur passage et j’ai apprécié ce temps (et ces cases) consacrés à chacun d’entre eux. Les Illuminatis ne sont pas juste des héros aux abois, ce sont des héros qui renient leurs valeurs au nom du « bien commun » (et encore le bien commun de leur monde).

new avengers 4 2

Hyperion, positive attitude

Ensuite le tome continue sur l’incursion de cet autre monde aperçu dans le tome précédent. Ce monde protégé par ses propres héros (un clin d’œil à l’univers DC puisque chacun des héros est un reflet d’un des héros de la Justice League) est moralement un tout autre défis. Peut-on sacrifier des gens « biens » au nom de sa propre survie, peut-on affronter ces miroirs de nous-mêmes ?  Je ne vais pas vous gâcher la surprise mais la réponse ne sera pas simple et ne sera pas collégiale et le prix à payer en sera d’autant plus amer.

Cette incursion étant « réglée » le tome s’achève sur les conséquences des choix de nos héros et pour Hickman l’occasion d’offrir à chacun une tribune pour exprimer ses regrets avant d’offrir un dernier rebondissement qui commencera par le discours qui hante les incursions (Monsieur Fantastique était le premier à le dire mais d’autres l’ont repris comme un requiem collectif à l’univers tel que nous le connaissons) commençant par « Tout meurt… »

new avengers 4 3

Banner enfin en paix avec Hulk, un petit gout de bromance

Lorsqu’il s’agira de dessiner nos cœurs, n’oubliez pas nos péchés

Schiti et Walker s’en sortent avec les honneurs. Les dessins sont agréables et la grosse scène de combat est particulièrement bien rendue (cette partie est de Schiti, dont vous pouvez retrouver l’interview ici) ; arrivant à retranscrire la puissance des protagonistes et y intégrant les références de l’univers DC (des Ankhs apparaissent à proximité de « Norn » l’équivalent de « Doctor Fate »).

Et de notre argent, déleste-nous de ton prix juste

Un excellent tome qui conclut donc l’arc New Avengers avant le « Avengers: Time runs out ». Il nous offre son lot d’émotions et de conclusions fortes prouvant, si besoin encore, la force d’Hickman sur ce récit de longue durée.

new avengers 4 4

Parfois, il est plus facile de parler d’un problème que d’agir dessus

Mais ce n’est pas seulement cela ; Hickman aura réussi à me rendre sympathique (enfin sympathique… disons plutôt que je vois les choses différemment) Namor et T’Challa. Ces deux souverains offrent un questionnement sur leur devoir et chacun y répond différemment jusqu’à l’affrontement. Le Wakanda et Atlantis ont un passé lourd et, quelque part, l’alliance de ces deux héros était contre nature et il se devait d’en avoir une bonne conclusion.

D’ailleurs en parlant de conclusion, la fin de ce tome est juste parfaite. Le twist n’est pas imprévisible mais bien amené et m’a amené à penser qu’effectivement ces soi-disant héros, parfois, n’ont pas le courage de leurs opinions quand il s’agit de prendre leurs responsabilités, un comble pour un gars biberonné à coup de Spiderman !

Pour se procurer le tome:

New Avengers – T04

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*