The Valiant

Résumé: Gilad Anni-Padda est le Guerrier Éternel. Il protège la Terre depuis plus de 10 000 ans, guidé par les Géomanciens, une longue lignée de mystiques qui communique avec la planète. Au cours de sa mission, il a échoué par 3 fois. À chaque fois, le Géomancien fut tué et un âge sombre s’est abattu sur Terre. À chaque fois, il fut défait par l’Ennemi Immortel, un être monstrueux, dont le seul but semble être d’amener la discorde et l’obscurité sur la planète. De nos jours, l’Ennemi Immortel réapparait pour s’attaquer à Kay, la nouvelle Géomancienne qui peine à s’adapter à son nouveau rôle. Mais cette fois Gilad n’est plus seul. Il peut compter sur ses nouveaux alliés, les héros de l’Univers Valiant.


The Valiantthe valiant cover

Fiche technique :
Scénario : Jeff Lemire, Matt Kindt
Dessin : Paolo Rivera, Joe Rivera
Editeurs : Valiant Comics (VO) / Bliss Comics (VF)
Pagination: 128 pages
Date de sortie : 28/04/16


Highlander le retour?

On démarre le tome par une course-poursuite à travers le temps, on retrouve Gilad, aussi connu sous le nom du Guerrier Éternel, dont le but est de sauver les Géomanciens qui sont là pour protéger notre planète Terre. Et nous le voyons échouer, un Géomancien après l’autre se faisant tuer par l’Ennemi Immortel, entrainant à chaque fois un âge de ténèbres.

the valiant 2Gilad, les croisades, encore un échec

Retour au présent où nous voyons la jeune Kay, Géomancienne, en train de discuter avec Armstrong, frère de Gilad, tout aussi immortel et alcoolique notoire. L’homme lui explique rapidement son devoir, quelles sont les origines de ses pouvoirs, qui elle est et la laisse repartir. On continue et on arrive sur Bloodshot qui est en mission dans la jungle, cherchant à récupérer un artefact et montrant aux agents de Rising Spirit, l’organisation à l’origine de sa création, qu’il est du genre costaud. Sa mission accomplie, nous assistons à la première rencontre entre Kay et l’Ennemi Immortel. Celle-ci prend la fuite, impuissante, et se fera aider en chemin par Gilad et Ninjak. Si à ce stade-ci vous trouvez que j’énumère beaucoup de personnages, c’est normal. The Valiant est le crossover de la gamme du même nom, tous les héros feront acte de présence.

the valiant 5La Géomancie pour les Nuls

La suite du récit verra Bloodshot escorter Kay, tout en se faisant aider par les nombreux autres super-héros. Le mal l’emportera-t-il sur le bien une fois encore? Ou bien les personnages de Valiant parviendront-ils à sauver Kay des griffes de l’Ennemi Immortel? La réponse sera donnée, dans un récit bourré d’action et magnifiquement orchestré par le duo de scénaristes Jeff Lemire et Matt Kindt.

Bloodshot et Ninjak à la rescousse

S’il n’est pas évident d’écrire à deux, le résultat de ce tome ne le laisse pas paraitre. Il est cependant difficile d’attribuer le mérite à l’un ou l’autre, mais le résultat parle de lui-même. Pour un crossover, c’est clairement de qualité et ce n’est pas mince affaire (Age of Ultron si tu m’entends…). Si le tout peut sembler un peu caricatural, l’ensemble se tient.

the valiant 3L’art d’avoir une sale gueule

Le Mal contre le Bien, pas de place pour le gris ici. Nous avons d’un côté un méchant très méchant et de l’autre une -pas si- frêle jeune femme qui tient le sort du monde sur ses épaules. Le duo formé par Bloodshot et Kay marche parfaitement, en venant clairement voler la vedette au reste de l’équipe, ce qui n’est pas un exploit puisque la majorité ne vient faire que de la figuration. Mais même en étant seulement en arrière plan, je suis resté sous le charme de ces personnages, dont Faith, Quantum et Woody (aaaaaah, je vous aime et je compte bien mettre la main sur le tome à venir), X-O Manowar, les Harbinger, … Je placerai mon seul bémol sur le scénario ici, c’est la fin. Sans vous la spoiler, j’ai trouvé que c’était un peu facile et finalement je suis resté sur ma faim. Il fallait apporter une conclusion à ce récit, j’aurais aimé lire quelque chose de plus subtil, moins attendu et plus clair également.

the valiant 1Des têtes connues

Cela étant, The Valiant apporte son lot de changements, principalement chez Bloodshot, et permet à la gamme de se renouveler en partie. Nous sommes en face d’une vitrine nous exposant tous les personnages de l’univers Valiant, crossover oblige, et on pouvait difficilement s’attendre à quelque chose de trop complexe, le but étant que même un nouveau lecteur puisse s’y retrouver un minimum. C’est peut-être de là que vient ma déception, j’avais de trop hautes attentes et avec le recul, je me rends compte de l’énorme travail fourni par Lemire et Kindt pour rendre le récit accessible mais sans pour autant en faire une histoire creuse.

Rivera, père et fils

Paolo Rivera dessine tout ce petit monde, pour le plus grand plaisir de nos yeux. On constate à la lecture du tome que l’artiste est réellement impliqué dans la mise en place de l’histoire. Non content de faire les dessins, l’homme connait l’univers sur lequel il travaille et fournit pléthore de détails supplémentaires pour rendre le tout cohérent.

the valiant 6Les vacances de Bloodshot à Saint-Tropez

Les dernières pages parlant des coulisses du tome le prouvent d’ailleurs, puisque l’artiste y exprime certains choix dans le décor, la mise en scène du personnage (en l’occurrence Bloodshot), … Paolo Rivera est assisté par son père sur certaines pages, Joe Rivera. Rivera senior est également impliqué dans l’univers Valiant puisqu’il a œuvré sur X-O Manowar. Au final, l’ensemble est homogène et plaisant pour les yeux de bout en bout. Le fait d’avoir gardé les mêmes artistes sur l’ensemble de l’oeuvre évite qu’on se retrouve avec des chapitres dont on a l’impression qu’ils sont tirés d’un autre comics.

The Valiant Family

Je n’étais pas familier de Valiant, je connaissais Shadowman et de nom, je pouvais citer leurs différentes séries mais je n’en connaissais que vaguement le contenu. Et bien, j’ai un petit peu honte parce que, et à moins que mes lecture futures me prouvent le contraire, nous avons des récits de qualité et des personnages hauts en couleur. Le peu de temps passé avec Armstrong au cours de The Valiant m’a donné l’envie de lire l’intégrale d’Archer & Armstrong. Je me répète mais Quantum & Woody transpire l’excellence, Faith et les Harbinger ont la classe, bref… ce crossover remplit parfaitement son office.

the valiant 7L’enfer vu par Valiant

Certes ce n’est pas le récit du siècle, très manichéen, mais il nous fait aimer les héros rencontrés et l’univers qui leur est associé. Pour dire (et c’est un exploit pour moi), j’ai même eu envie de lire les aventures de Ninjak après sa scène hyper badass dans la neige. L’autre chose qui est appréciable, c’est l’ajout des coulisses de la création de ce tome, qui m’a fait prendre conscience de l’intelligence de l’écriture de The Valiant. La scène où Jeff Lemire détaille la discussion entre Kay et Bloodshot dans le supermarché et où il explique que les décors décrivent une vie alternative qui n’aura jamais lieu mais à laquelle nos personnages aspirent offre une relecture complète de ce moment. The Valiant est donc une réussite à mes yeux, avec une fin que j’ai trouvé décevante mais le voyage en lui-même était appréciable. A lire si vous souhaitez vous familiarisez avec cet univers particulier ou tout simplement si vous êtes curieux! Et puis vous pouvez vous le procurer à petit prix (jusqu’en aout), une raison de plus de craquer.

Pour se procurer le tome:

The Valiant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*