Amazing Spider-man – T01: Une chance d’être en vie

Electro n’arrive plus à contrôler ses pouvoirs depuis qu’ils ont été modifiés par Spider-Man. La Chatte Noire est devenue la risée de New-York à cause du Tisseur. Ensemble, les deux vilains vont tout mettre en œuvre pour se venger ! Peter Parker va devoir effacer l’ardoise laissée par le Spider-Man supérieur. (Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 1-6, publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V5) 1-4)


Amazing Spider-Man – Tome 1

amazing-spider-man-coverFiche technique:
Scénario : Dan Slott
Dessin : Humberto Ramos
Editeurs: Panini Comics (Vf) / Marvel Comics (Vo)
Date de sortie: 08 Juin 2016


A new of live, an amazing spider life !

Dans l’arc précédent (Superior Spider-Man), Otto Octavius échangeait son corps avec celui de Peter Parker et devenait le Superior Spider-Man. Fini la vie miséreuse, l’attitude de loser et les blagues faciles. Le temps du Docteur Peter Parker, PDG des entreprises du même nom, était arrivé ! Nouvelle petite amie et reconnaissance sociale était à l’affiche.

amazing-spider-man-5He’s back!

Côté masque, bien qu’exclu des Avengers, Superior Spider-Man et ses méthodes brutales engrangeait les succès. Une success story qui s’est achevée dans un combat épique avec le Bouffon vert  où Otto Octavius se sacrifie au nom de l’amour. L’arc se finissait donc sur une victoire à la Pyrrhus (moi aussi j’ai été relire Wikipedia pour être sûr de ce que je disais) et un Peter Parker qui devait se réapproprier sa vie.

Peter Industry présente « La lutte contre le mal »

Pour Marvel, il fallait donc relancer la gamme avec le retour de la tête de toile. Du coup dès le début, on nous apprend que Peter Parker ne fut pas le seul à être mordu par l’araignée dans un retcon de derrière les fagots (alors le retcon c’est quand vous revenez sur les origines de quelqu’un ou sur son passé, en y rajoutant des nouveaux éléments).

amazing-spider-man-2Voici la machine à retcon

Sincèrement, en introduction ça prend un peu de court. Sachez simplement que ce petit passage en couleurs sépia ne trouvera son intérêt que plus tard dans le tome et qu’il sera lié à l’arc Original Sin. Autant le dire tout de suite, je vous conseille de l’avoir lu préventivement (parce qu’il ne sera même pas explicité dans le tome).

On peut aimer les animaux et le cosplay, et être super-vilains !

Après un petit combat pour nous mettre en jambe contre la « Ménagerie », un groupe de super-vilains que Slott invente pour l’occasion (et quand on voit Panda-mania, on reconnait là tout l’humour de Slott), on entre dans le vif de sujet: le retour aux affaires de Peter Parker.

amazing-spider-man-3Après Rhino, Hippo… bonjour l’imagination (mais bon ça reste drôle quand même)

En soit le retour de l’Amazing Spidey, n’est pas aussi amazing que le veut le titre. Pas de réelles difficultés, même Ana Maria accepte sa séparation sans trop de soucis. Du côté des Vengeurs, ils émettent quelques réserves (vu leur niveau pendant l’arc Superior, je suis presque surpris qu’ils soient aussi tatillons d’ailleurs) mais les quelques moments de loose (dont le passage d’un Spider-Man en slip de toile avec juste son masque) finissent de les convaincre. Quant à J. Jonathan Jameson, qui a perdu la mairie, il va tenter de se refaire et il est plus remonté que jamais contre la tête de toile.

Au niveau des ennemis de ce tome, c’est la Chatte Noire et Electro (2012 et Spider-Man 2 sortant au cinéma, l’occasion pour Marvel de le remettre en avant) qui seront les Némésis de ce tome. Une Chatte Noire en grande forme qui quitte le rôle de la « ex-girlfriend sexy cambrioleuse » pour endosser le rôle d’ennemie, c’est un nouveau tournant pour sa relation avec la tête de toile, le Superior Spider-Man étant passé par là (puisqu’il l’a fait arrêter).

amazing-spider-man-1Peter Parker sera toujours Peter Parker

Quant aux conséquences d’Original Sin (que j’évoquais plus haut), elles sont à peine évoquées (vous avez droit à une page de confrontation avec un gros œil, autant dire que si vous n’avez pas suivi l’arc, c’est assez perturbant). Elles permettent principalement d’introduire une nouvelle héroïne dans la ville, Silk faisant encore un peu plus de New York le berceau du futur arc Spider-Verse

Une toile qui ne paie pas de mine

Au niveau du dessin, c’est Humberto Ramos qui continue à nous dessiner la tête de toile. Le boulot est correct avec de grands yeux et on lui doit quelques très beaux dessins de la Chatte Noire. Un travail qui se laisse regarder.

amazing-spider-man-4Silk a trouvé la solution pour calmer Peter: le bâillonner 

Un décollage en douceur et quand même de chouettes retrouvailles

C’est un peu ça mon résumé de Amazing Spider-Man. J’étais content de retrouver Peter et je suis heureux de voir qu’on l’a fait évoluer. Il y a du chemin depuis ses débuts d’étudiant maladroit et je suis curieux de voir jusqu’où il va aller maintenant.

L’histoire, en tout cas pour ce tome 1, m’a fait sourire et je l’ai lu d’une traite mais je lui reproche d’être en même temps trop facile (Peter reprend sa vie relativement facilement) et de manquer de panache (l’humour est présent, mais moins je trouve).

Un agréable tome, donc, qui demande quelques lectures préalables et qui peut servir de base pour rentrer dans l’univers de la tête de toile.

Pour se procurer le tome:

Amazing Spider-Man – Tome 1

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*