Harrow County – T01: Spectres Innombrables

Résumé: Dans la petite bourgade du sud des États-Unis de Harrow County, Emmy a toujours su au fond d’elle que les bois qui entourent sa maison étaient peuplés de fantômes, gobelins et autres zombies. Mais le jour de son dix-huitième anniversaire, elle va découvrir qu’elle est connectée à ce lieu, et aux monstres qu’il renferme, d’une façon qu’elle n’aurait jamais imaginée… Peu à peu, elle sent d’étranges pouvoirs naître en elle. Est-elle prête à affronter tous les mystères de Harrow County ?


Harrow County – Tome 1harrow county cover

Fiche technique :
Scénario : Cullen Bunn
Dessin : Tyler Crook
Editeurs : Glénat (VF) / Dark Horse (VO)
Pagination : 128 pages
Date de sortie : 15/06/2016


La main du Diable est sur elle

On commence par une introduction qui donne tout de suite le ton: une sorcière, un petit village (Harrow County), des villageois en colère et, quelques cases plus tard, un bucher. La sorcière n’appréciant que très modérément le fait de se faire bruler, voilà qu’elle décide de lancer une petite malédiction sympathique qui nous laissera, lecteurs, dans l’attente.

harrow county 1Il était une fois…

17 années plus tard, on retrouve la petite Emmy née peu de temps après ces faits. On la suit dans sa vie de tous les jours et on sent très vite que quelque chose ne va pas chez elle, mais quoi exactement? Nous sommes dans un récit horrifique, il ne nous faudra donc pas longtemps pour découvrir ce qu’il se trame, du moins en partie. L’ambiance est ici très pesante et Emmy n’est pas au bout de ses découvertes, Harrow County n’est pas un endroit où il fait bon vivre. Il va vite s’avérer que la malédiction de notre sorcière concernait Emmy et attendait sagement que cette dernière fête son dix-huitième anniversaire pour commencer à prendre forme. Fantômes, golems, sorcière, malédictions, la diversité sera au rendez-vous et l’horreur aussi. J’ai eu le plaisir de découvrir Cullen Bunn sur cet ouvrage, un plaisir pour moi vu la qualité d’écriture (et de dessin aussi, merci Tyler Crook).

harrow county 2… une sorcière qui connut un bucher

L’échelle de Jacob

La force de Cullen Bunn, au scénario ici, est de jouer sur nos  attentes. Et je dois avouer que c’est efficace, je pensais avoir cerné la direction que prenait le récit avant de me rendre compte que j’avais été dupé tout le long. Prenons par exemple les esprits qu’Emmy va croiser dans les bois et qui ont une apparence plutôt… effrayante. Au premier regard, vous avez là des méchants typiques mais ne faut-il pas voir au delà de leur apparence? Et ce n’est que l’une des fois où l’auteur se joue de nous, pauvres lecteurs.

harrow county 4C’est celui qui le dit qui l’est

Quant à l’ambiance du livre, c’est lourd, c’est sale, c’est oppressant, c’est un régal. On est loin de l’horreur de type slasher, tout semble malsain et on n’a pas besoin d’un prédateur unique et dangereux pour se sentir en danger. Soyons fous, je le suis un peu (suite à la lecture du comics?), Harrow County possède des airs de Silent Hill: Une petite ville calme en apparence où il s’avère, après un bref examen, qu’il y a de nombreux secrets enfuis et prêts à refaire surface. Comme à mon habitude et histoire de pinailler un peu, la seule chose qui me semble un tantinet exagéré dans ce premier tome, ce sont les réactions de la meilleure amie d’Emmy qui reste très calme en dépit de la situation qui sort quand même fortement de l’ordinaire.

Seul dans les ténèbres

Les dessins sont de Tyler Crook et l’homme connait bien son travail. D’un côté, nous avons un panel de créatures toutes plus sympathiques les unes que les autres (mention spéciale à l’écorché qui laisse sa peau dans les mains d’Emmy et se balade tranquillement); de l’autre , les hommes ne sont pas en reste, avec des dessins très expressifs. L’ordinaire côtoie l’extraordinaire, avec le même soucis du détail, de l’innocence apparente d’Emmy jusqu’à la sordide créature invoquée par une sorcière en mal de compagnie.

harrow county 3Promenons-nous dans les bois

In Harrow County no one can hear you scream

Ce premier tome d’Harrow County pose de très bonnes bases et offre quelques pistes de réflexions. Le thème du poids de l’héritage me vient directement en tête, sommes-nous condamnés à répéter les erreurs de nos ancêtres? Peut-on être s’affranchir de notre passé? Des questions auxquelles Emmy va devoir faire face et va trouver des réponses. Un récit horrifique peut aussi être intelligent, Cullen Bunn nous le prouve en nous offrant ce comics de qualité. Alors que je me plaisais à anticiper la suite, j’ai plusieurs fois dû me rendre à l’évidence que le scénariste s’était moqué de moi et des préjugés que je pouvais avoir, sans pour autant tomber dans la caricature. Il nous reste à voir vers quoi l’auteur cherche à nous amener, mais ce premier tome sans offrir une fin définitive peut se suffire à lui-même. La question, maintenant, est de savoir si vous survivrez à votre séjour à Harrow County?

harrow county 5Old MacDonald had a farm

Pour se procurer le tome:

Harrow County – T01: Spectres Innombrables

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*