Comic Con Paris 2016: Kieron Gillen s’invite et plus…

On hésitait sur le nom à mettre en avant, parce qu’ils sont plusieurs à avoir été annoncés. Deux artistes et un petit cinéaste débutant viennent de se rajouter à la belle affiche du Comic Con Paris 2016. On va tâcher de vous les présenter un peu, c’est parti:


Moment cinéma donc avec l’annonce de la présence de:

pcc 2016 joe dante Joe Dante

Pour ceux qui ne le connaissent pas, au moins de nom, nous allons vous rafraîchir la mémoire. Le monsieur a commencé à se faire connaître en 1978 avec le film Piranha. Il côtoiera Steven Spielberg lors du tournage de Twilight Zone: The Movie. Puis ce fut la consécration avec un monument du cinéma, j’ai nommé Gremlins. S’il se fait plus discret aujourd’hui, l’homme ne chôme pas pour autant puisqu’il est, entre autre chose, l’un des directeurs du Hollywood Horror Museum avec d’autres noms connus comme Clive Barker, John Carpenter, … Joe Dante est un passionné et a souvent défendu ses projets corps et âmes, tant et si bien qu’il s’est souvent mis en froid avec les studios pour lesquels il travaillait, mais rendant ses films très proches de ce qu’il voulait. Le cinéaste aime aussi faire de multiples références dans ses oeuvres, par exemple Rambo imité par Gizmo lors de Gremlins ou Piranha qui est une parodie, certes horrifique, des Dents de la Mer.

Joe Dante sera présent dès le jeudi 21 juillet pour des photos et autographes.


Et on enchaîne avec les artistes comics et, oui, j’ai commencé par parler cinéma d’abord mais dois-je encore mentionner mon amour pour les films d’horreur? Je digresse, je retourne au petit monde du comics. Deux invités liés par un comics en particulier The Wicked + The Divine, on remercie Glénat pour l’occasion qui s’est chargé de rajouter ces deux noms à la longue liste du Comic Con Paris.

pcc 2016 kieron gillen

Kieron Gillen

L’artiste anglais a démarré comme journaliste, spécialiste des jeux-vidéos. Il a d’ailleurs reçu une récompense en 2000 pour son travail dans ce domaine. Il est l’un des fondateurs du site Rock, Paper, Shotgun (bien plus solide que des ciseaux si vous voulez mon avis). Son entrée dans le monde du comics remonte à 2003 mais ce qu’il considère comme étant son premier vrai comics date de 2006 et se nomme Phonogram et est publié par Image. Ce comics se déroule dans le milieu de la musique Britpop. Particulier et apprécié, ce comics met en place des magiciens qui utilisent la musique pour lancer des sorts. Kieron Gillen a aussi scénarisé Über, un comics mettant en place une dystopie dans lequel les nazis n’auraient pas perdu la guerre grâce à l’arrivé de surhommes, très violent et à ne pas mettre entre toutes les mains. Plus récemment, il a travaillé sur la série The Wicked + The Divine qui sera publiée chez Glénat Comics en français, on en parlera plus bas. Il a travaillé et travaille actuellement pour Marvel sur des séries commes les Uncanny X-Men, les Young Avengers et Star Wars: Darth Vader, qui est toujours en cours de parution.

Kieron Gillen sera présent les 21, 22 et 23 juillet sur le stand Glénat.

pcc 2016 jamie mckelvie

Jamie McKelvie

Dessinateur anglais, il est difficile de le séparer de Kieron Gillen puisqu’ils travaillent ensemble depuis 2003, d’abord sur la série Save Point, puis sur Phonogram, les Young Avengers et The Wicked + The Divine. Notons aussi qu’il s’est occupé d’imaginer les costumes de plusieurs héros comme pour Carole Danvers en Captain Marvel en 2012 ou pour Kamala Khan en 2013, des costumes qui pour lui doivent refléter le message véhiculer par le personnage.

Jamie McKelvie sera présent les 21, 22 et 23 juillet sur le stand Glénat.

Achevons donc par une petite présentation de la série The Wicked + The Divine (dont je parlais dans le dossier sur le mouvement LGBT et le monde comics):


pcc 2016 the wicked + the divine

Tous les 90 ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu’ils emmènent dans l’extase à travers des langues inconnues. La rumeur veut qu’ils soient capables de miracles. Ils sauvent des vies, que ce soit métaphorique ou concret. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Ils sont brillants. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts…

Fable de fantasy urbaine où les divinités sont des pop stars ressemblant étrangement aux icônes de notre époque, The Wicked + The Divine forme une métaphore fascinante de la jeunesse d’aujourd’hui et de la gloire éphémère érigée en valeur suprême de notre société moderne.  (description reprise de l’éditeur)


Ce comics est le fruit de la collaboration entre Kieron Gillen et Jamie McKelvie et prouve, si cela était encore nécessaire, l’efficacité de l’alchimie entre les deux hommes. De superbes dessins et un scénario original, reprenant l’amour de la musique de Gillen et faisant de nos pop stars des divinités (littéralement, pas seulement métaphoriquement). C’est bien dans l’air du temps et montre un regard sur notre société au travers des yeux de l’innocente Laura, héroïne du récit, qui s’apprête à découvrir la vérité sur ces divinités. S’il n’est pas invité, son travail sur le comics est également très bon, Matt Wilson s’occupe de la colorisation. Il offre un ton encore plus particulier à l’ensemble de l’oeuvre, venant sublimer le travail de McKelvie au dessin. De bonnes heures de lecture en perspective donc, un excellent choix de la part de l’éditeur Glénat, on en reparlera sûrement lors de sa sortie.

C’est tout pour le moment, nous allons rester à l’affût des futures nouvelles annonces. Pour retrouver la liste des précédents invités, je vous invite à lire notre article de présentation.

Et n’oubliez pas: Be Happy, Be Healthy, Be Comics!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*