[Ulule] Girls, Gods & Monsters – vol.5

Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons un petit article dédié à une campagne Ulule. Cette campagne, c’est celle de Julien Hugonnard-Bert pour ce nouveau recueil de dessins : Girls, Gods & Monsters – Vol.5

Et pourquoi donc un article sur ce sujet? Tout simplement parce qu’on est actionnaire majoritaire sur la campagne et que ça nous permettra de renflouer nos caisses ! Ou plus sérieusement parce qu’il nous est fort sympathique et parce que cela nous permet également de mettre en lumière l’envie d’un artiste de pouvoir s’exprimer hors des carcans de l’édition.

C’est ce qui est pour moi la raison d’être des plateformes de financement participatif comme Ulule, c’est de permettre aux auteurs/artistes/créateurs de pouvoir être indépendant dans leurs choix et de proposer un projet personnel qui leur correspond. Ici, Julien nous propose un artbook de pas moins de 100 pages avec ses travaux de 2016. Ce qui rajoute un plus à tout cela, ce sont les explications qu’il donne sur son travail, les différentes étapes d’un dessin et de l’encrage, ou bien le contexte dans lequel le dessin a été fait, ou encore une simple anecdote. Bref vous l’aurez compris ce n’est pas un simple artbook.

Vous pouvez retrouver le lien de la campagne ici. Vous avez encore une dizaine de jours pour participer si vous le souhaitez. La campagne se finit le 13 janvier.

En prime nous vous laissons avec une petite interview de Julien et quelques belles surprises en perspective…


Julien Hugonnard-Bert: C’est un travail de tous les jours. Aussi bien au niveau purement artistique qu’au niveau de mes contacts. En effet, la plupart des éditeurs me connaissent en tant qu’encreur. Il faut donc qu’ils se fassent à l’idée que je peux aussi dessiner. Bref, je suis à nouveau débutant. C’est souvent frustrant mais c’est excitant !

Plus concrètement, je travaille actuellement sur un épisode du Garde Républicain de Thierry Mornet et ai participé à une BD anthologie consacrée à Rouen au fil du temps. Je dessinais une histoire de 5 pages racontant l’arrivée de la Peste dans la ville.


 

  • On voit que tu as une communauté sur Ulule qui te soutient assez fortement au vu du succès de la campagne Girls, Gods & Monsters. A quand ton propre comic/BD franco-belge sur Ulule ?

Ça ne saurait tarder ! Je vais vous avouer mon plan secret. Cette campagne actuelle a deux buts. Le premier est bien entendu de financer mon nouveau sketchbook. Le second est d’obtenir des fonds pour vivre quelque temps et me consacrer à un projet perso. Mon souhait étant de réussir à produire un premier chapitre pour mettre en branle la machine et démarcher des éditeurs papier, internet ou bien la communauté de soutien pour que ce projet voie le jour.

L’action de cette BD se déroulera dans le New York des années 70, il y aura un groupe de rock, des groupies et des meurtres.

  •  En octobre dernier, tu as été à la New York Comic Con en tant qu’invité. Peux-tu nous parler un peu de ce que tu as fait là-bas? Vas-tu travailler sur de nouvelles séries ?

En fait, j’y suis allé avec un pass pro pour démarcher les éditeurs principalement. Et puis sur place, j’ai retrouvé mon acolyte Stéphane Créty avec qui j’ai travaillé sur Masqué, le Sang du Dragon et Star Wars notamment. Il avait été invité par la French Comics Association dont le but est de promouvoir les BD françaises aux USA. On a donc dédicacé ensemble sur le stand de la FCA et de Titan Comics qui édite Masqué (Masked) au Royaume uni et aux USA. On y a fait de chouettes rencontres.

Actuellement, je fais quelques couvertures pour Titan Comics, en particulier pour la série Masked. J’espère pouvoir proposer d’autres couvertures pour d’autres séries comme Doctor Who, Vikings ou Penny Dreadful !

  • Et actuellement, sur quoi travailles-tu ?

En ce moment, l’animation de la campagne occupe une grande partie de mon temps car j’essaie de produire un dessin quotidien. Et puis il y a la mise en page du sketch book en lui-même…

À côté de cela, j’encre Romano Molenaar (Darkness, Birds of Prey) sur une série indépendante appelée Galactic Bounty Hunters. J’encre aussi un autre comic en creator owned appelé The Unthinkables scénarisé par Paul Hanley et dessiné par Ian Richardson.

Et quand j’ai un peu de temps, je fais de mon mieux pour terminer mon épisode du Garde et pour écrire le scénario de ma BD.

  • Vu que nous sommes en fin d’année, qu’elles ont été pour toi les moments les plus importants, marquant de 2016 ?

Une fois n’est pas coutume, je vais parler d’un aspect personnel de ma vie : je suis papa depuis juillet 2016. Inutile de dire que ce fut l’événement dont je me souviendrai le plus de 2016. Ça chamboule tout !

Sur une note moins joyeuse et en tant que fan, je suis toujours en deuil de David Bowie. Je ne l’ai jamais rencontré mais sa disparition me touche beaucoup plus que ce que j’aurais pu l’imaginer. C’était un artiste majeur de notre temps et il nous manquera énormément.

Force est de constater que 2016 aura surtout marqué les esprits par ses mauvaises nouvelles malheureusement…

  • Aura-t-on le plaisir de te voir bientôt sur un salon belge ?

Oui, très bientôt ! Je suis invité au salon de Gand, Facts en avril prochain. Planquez-vous ! J’arrive ! J’ai hâte : je n’ai entendu dire que du bien de ce festival.


Et donc une dernière piqûre de rappel pour la route: c’est ici que ça se passe pour soutenir le projet Girls, Gods & Monsters – Vol 5

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*