Nova – T04: Original Sin

Résumé: Lorsque Uatu le Gardien est assassiné, Sam Alexander se retrouve privé de son mentor. Suite à ce décès, le héros apprend de bien tristes secrets sur les Black Nova et le destin de son père. Pour relever la tête, Nova aura besoin de l’aide d’un célèbre Gardien de la Galaxie et des jeune X-men (Contient les épisodes US Nova (2013) 17-22, publiés précédemment dans les revues LES GARDIENS DE LA GALAXIE 3-6)


Nova – Tome 4

Fiche technique:
Scénario : Gerry Duggan
Dessin :
 David Baldeon
Editeurs: Panini Comics (Vf) / Marvel (Vo)
Date de sortie:
  04/01/2017


« It’s clobberin time»

Il fut un temps jadis (j’aime beaucoup les termes pompeux en début de retour de vacances) où Nova était un des membres des New Warriors (cliquez sur le lien), une sorte de Spider-Man pour les blagues et d’Iron Man pour le costume/armure . Autant le dire tout de suite, ça ne m’avait pas particulièrement marqué à l’époque et lorsque j’ai pris ma pause comics, il rentra dans la catégorie des héros oubliés.

Un jour comme les autres dans la famille Rider

A mon retour, dans la gamme Marvel Now, je découvre parmi les titres publiés un nouveau Nova (plus jeune), fils du précédent Nova. Pour ne pas mourir idiot, je me suis décidé à l’acheter. C’était drôle, fun et surtout j’ai réalisé que Nova était vraiment galactiquement cool  en fait. Pour autant sans arc vraiment précis (c’est valable sur tous les tomes actuellement sortis), j’ai décidé de ne pas en faire une chronique. Non que je n’aime pas mais j’avais du mal à le conseiller. Et puis entre-temps j’ai refait ma culture Marvel space op (avec Annihilation, les Gardiens de la Galaxie, la Guerre des Rois), j’ai redécouvert le Nova originel dans son age d’or, et surtout j’ai pris en affection le petit Alexander (le nouveau Nova) surtout que bientôt il partagera l’affiche avec Spider-Man (Miles Morales) et Miss Marvel dans le groupe des Avengers.

Il y a quelqu’un?

Bref je me suis dit qu’il fallait qu’on en garde trace chez Be Comics et en plus ça tombait bien, il y avait un tome qui sortait au bon moment ! Bon je vais quand même pondéré ma joie initiale, c’est sobrement marqué «Original Sin» et vous connaissez mon peu d’engouement pour les séquelles de ce crossover mais ne spoilons pas ma critique trop tôt ! En avant donc !

« 45 minutes sans idée plus tard »

On commence le tome par l’épisode 17 qui sert de remise en forme de l’intrigue éparse jusqu’à présent. Les soucis de la famille Rider et les difficultés du jeune Alexander à être un héros sont les ingrédients de cette histoire. C’est sympathique, on sourit et le côté galère du quotidien fait mouche. Certes, ce ne sont pas des thèmes novateurs mais Duggan s’en sort honorablement arrivant à faire décrocher un sourire au lecteur.

Uatu, ce grand fêtard

Arrive ensuite le plat principal, les séquelles d’Original Sin (sortez les trompettes) qui vont être racontées du numéro 18 jusqu’au 21. Première bonne surprise ici, il y a une bonne raison de parler de ce crossover ! Uatu était devenu un confident pour Nova et sa mort va venir bouleverser notre jeune héros. Cela ancre directement notre jeune héros dans le crossover et cerise sur le gâteau, le numéro 18 est totalement dédié à la présence de Nova dans Original Sin. Il s’y bat, il tente de comprendre, du coup c’est bien la première séquelle de ce crossover que j’ai lu avec plaisir. On finit par la révélation qui concerne le père de Nova (Richard Rider) et qui laisse entendre qu’il pourrait bien ne pas être le héros que son fils croit.

Les numéros 19, 20 et 21 vont se concentrer sur la quête de Nova pour disculper son père de la vision qu’il a eu. On repart donc sur les traces du paternel disparu (un thème récurrent chez Nova) avec en guest star Rocket Racoon et Cosmo. C’est une bonne histoire  avec ce qu’il faut de galactique et de gain en maturité pour Nova.  On y croise des races extraterrestres, des vaisseaux spatiaux et des super héros/vilains façon Star Wars (sans le côté Jedi). C’est le même plaisir qu’il y a à lire les Gardiens de la Galaxie avec un héros jeune et sympathique

Quand Duggan fait du Bendis

Le numéro 22 clôture le tome 4 sur un mélange Nova/X-Men (c’est d’ailleurs vendu dans le résumé au dos du comics). Alors ici pas d’histoire galactique (d’ailleurs, je me demande si le gars qui fait les résumés a vraiment lu le comics) mais un épisode spécial Halloween que Nova va passer avec les mutants. C’est un peu comme le numéro 18, c’est sans prétention mais l’histoire dégage son quota de sympathie, juste ce qu’il faut pour divertir le lecteur.

« Tu y es guerrier, que ta voix s’élève »

Sympathique et galactique seront mes mots de la fin. Nova n’est pas la série qui va révolutionner les Marvel Now et son arc est assez épart mais les thèmes abordés : l’héritage du père, les difficultés du quotidien et de devenir un héros jalonnent les 4 tomes de Nova et si ils vous parlent, vous devriez apprécier.

Farce ou friandise?

Pour se procurer le tome:

Nova – Tome 4

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*