Uncanny X-Force – T01: La solution Apocalypse

Résumé: Suite à la saga Le Retour du Messie, Wolverine promet à Cyclope de dissoudre l’équipe d’X-Force… mais il ne peut s’y résigner ! Et lorsqu’une société secrète parvient à ressusciter En Sabah Nur, Wolverine et Archangel recrutent Fantomex, Deadpool et Psylocke au sein d’une nouvelle formation nommée Uncanny X-Force. Ensemble, ils vont affronter Apocalypse et toute une armée de Deathloks.


Uncanny X-Force – Tome 1

Fiche technique:
Scénario : Rick Remender
Dessin : Jerome Opena, Esad Ribic
Editeurs: Panini Comics (Vf) / Marvel (Vo)
Pagination: 216 pages
Date de sortie: 06/04/2016


Here come the Men In Black

Pour contrer cette nouvelle menace, Wolverine va s’entourer des meilleurs et le casting est plutôt réussi, jugez-en : Archangel, Psylocke, Deadpool et un Fantomex remis au gout du jour. Pas le temps de les présenter correctement que l’aventure commence déjà, en route vers la forteresse gardant la réincarnation d’Apocalypse. Sans grande surprise mais avec panache, les Cavaliers d’Apocalypse vont se mettre sur le chemin des X-Force ce qui donnera lieu à des batailles dantesques. La suite nous amènera à la rencontre de Deathlok et d’un futur… apocalyptique, décidément. Deathlok, donc, vient à la rencontre des X-Force pour prévenir un terrible événement, voici venu le temps de la Nation Deathlok ! Confrontés à des versions robotisées d’eux-mêmes, notre groupe aura fort à faire. Et pendant que le reste du groupe lutte, Archangel commence à prendre le dessus sur la psyché de Warren Worthington… le pire serait-il encore à venir ? La réponse vous attend dans le tome, merci au talentueux scénariste qui nous embarque dans un voyage fort intriguant.

Deadpool donne des leçons de cuisine, miam

Angel of Death

Au scénario, Rick Remender fait un travail tout simplement remarquable. On retrouve tout ce qu’il faut pour faire de ce Uncanny X-Force une référence qui marquera l’histoire du comics : un scénario intelligent, de l’humour, des émotions, des personnages emblématiques utilisés avec brio, … Jusque-là, Remender fait un presque sans faute. La fin de ce tome est, certes, attendue mais est la continuation logique des actions du groupe. Notons que le couple formé par Archangel et Psylocke est magistralement mis en scène, on les voit tour à tour s’aimer et se déchirer, on doute que cela puisse finir bien pour eux et on regrette d’avoir eu raison. La construction du récit est jouissive, souvent sombre, mais avec quelques pointes d’humour grâce principalement à Deadpool, mais aussi à Fantomex qui permettent de souffler un peu dans ce récit lourd de sens et de conséquence. Wolverine ira jusqu’à entrainer son équipe à tuer Archangel au cas où il perde le contrôle, dur mais compréhensible.

Fais de beaux rêves petit ange

The Blues Brothers

Au niveau du dessin, nous ne sommes pas en reste. On commence avec Jerome Opena qui s’occupe de l’arc concernant Apocalypse. Son style très dynamique donne de magnifiques scènes d’action, nombreuses ça tombe bien. Les personnages sont détaillés et les expressions se lisent sur leur visage, appréciables. Opena est remplacé par Esad Ribic. Et si les deux styles tranchent, la qualité reste au rendez-vous. Déjà, on peut apprécier son travail à la peinture sur les différentes couvertures. Et même si le dessin du récit se veut plus traditionnel, donc à l’encre, on reconnait son style et il parvient sans mal à capturer l’essence du script de Remender pour nous le retranscrire visuellement. Ces deux dessinateurs ont été très bien choisi et fournissent un travail à la hauteur de la qualité de l’écriture du scénario, on ne peut qu’apprécier.

It’s raining men!

It’s gonna be legend… wait for it… dary

Ce premier tome d’Uncanny X-Force est bon, très bon même. Il nécessite cependant de connaître les personnages, c’est sans doute là le point faible de cette œuvre. Toutefois, cela n’empêchera pas d’apprécier les thèmes traités tout au long du livre, mais peut nuire à la compréhension de certains détails comme le lien entre Archangel et Apocalypse, ce qui unit Fantomex et Wolverine, … Mais passé ces petits soucis éventuels, on prend plaisir à lire ce récit qui emmènera nos héros à se confronter à leurs propres limites. Remender était l’homme qu’il fallait pour ce groupe, il en profite pour mettre en avant les personnages plus discrets et laisse en retrait Wolverine, peut-être trop connu de tous finalement. A noter que chaque personnage a droit à son petit moment de gloire, sans doute dû au fait qu’ils ne soient pas nombreux, ce qui est un mal pour un bien. Si vous ne l’avez pas encore acheté, foncez, vous ne pourrez pas le regretter.

Petit homme un jour deviendra grand (et tentera de tuer les gens)

Pour se procurer le tome:

Uncanny X-Force – Tome 1

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*