Young Avengers – Style > Substance

Résumé: Les parents des Young Avengers ont été contaminés par un parasite dimensionnel. Les adolescents vont faire appel au jeune Loki pour les aider


Young Avengers – Style > Substance

Fiche technique:
Scénario : Kieron Gillen
Dessin : Jamie McKelvie
Editeurs: Panini Comics (Vf) / Marvel (Vo)
Date de sortie:  08/02/17


C’est l’histoire de jeunes super-héros qui ont l’air de vrais adolescents

L’histoire commence par une mise en garde de ma part, enfin je vais commencer par vous mettre en garde mais vous m’avez compris. On démarre donc ce tome des Young Avengers après les deux précédents, soit Young Avengers – Affaire de Famille et Avengers – La Croisade des Enfants. Ceci implique qu’il s’est passé de nombreuses choses qu’il vaut mieux avoir lu, d’autant que le démarrage est assez brutal puisqu’on sera confronté à Loki (en version jeune) et America Chavez qui n’étaient pas apparu jusque-là chez les Young Avengers. Ceci étant, ces deux personnages feront des ajouts de choix pour le récit, mais j’y reviendrai plus tard, et ne pas avoir lu les autres tomes ne vous empêchent pas de comprendre ce qu’il se passe.

C’est beau l’amour

Revenons en à notre récit, Wiccan va, pour faire plaisir à son petit-ami Hulkling, chercher à ressusciter sa mère. Et pour ce faire, il va chercher au travers de différentes dimensions une où la mère de Hulkling est encore en vie ET sur le point de mourir. Avouons le, ce n’est pas chose facile mais il y parvient… mais était-ce une bonne idée de jouer avec la réalité? Non, définitivement non, puisqu’un parasite en profite pour faire la route avec la mère de Hulkling, parasite qui sera sobrement appelé Maman dans la suite de ce tome. Il va donc falloir remettre les choses en ordre pour éviter la fin du monde, rien de moins que ça. Pour y arriver, Loki va proposer son aide, secondé par une America Chavez en grande forme. Les Young Avengers se réunissent donc pour contrer cette menace! Kieron Gillen a choisi de mettre en place cette équipe d’adolescents livrés à eux-mêmes, et ça marche parfaitement.

Kieron Gillen présente Skins chez Marvel

Bon, le scénario est clairement le point faible du tome, mais en est aussi sa plus grande force. Je m’explique, il est très confus et on a vite tendance à se perdre dans l’avancement de l’histoire. Maman est la menace du tome, mais au final on ne comprend pas trop ce qu’elle est, comment elle parvient exactement à agir et ce que les Young Avengers font pour arriver à la repousser. Mais Maman altère la réalité et transforme  les parents de tous les enfants en menace, que les adultes ne voient pas. Cette astuce permet de voir les Young Avengers seuls, puisque les adultes en deviennent la menace. Nous avons donc un scénario prétexte, qui sert l’histoire ou, plutôt, qui sert à définir les personnages.

Un groupe qui fait plaisir à voir

Et les personnages sont ici une force du récit. Les Young Avengers sont composés de Wiccan, Hulkling, America Chavez, le jeune Loki, Prodigy, Hawkeye (incarnée par Kate Bishop) et Noh-Varr. Tous vont bénéficier d’une finesse dans l’écriture, les rendant attachant. Que ce soit le couple plus charnel formé par Hawkeye et Noh-Varr, ou celui plus romantique de Wiccan et Hulkling, Gillen nous montre une adolescence dans tous ses excès. Je comparerais ce tome à une version de la série Skins dans le monde de Marvel, certes moins trash mais sans nul doute plus réaliste que ce qui nous est offert habituellement. Je trouve qu’il est très difficile de ne pas tomber sous le charme des Young Avengers, bon je dois en plus concéder avoir un gros coup de cœur pour le duo Wiccan/Hulkling que je trouve vraiment mignon, bien écrit, et pas si simple que ça puisqu’on se trouve confronter à la crainte d’Hulkling de n’être que le fantasme du petit-ami idéal créé par Wiccan (et quand on connait la mère de Wiccan, la Sorcière Rouge, on comprend encore mieux cette crainte).

Un petit côté Dick Grayson, non?

McKelvie à l’assaut du quatrième mur

Pour aider Gillen, c’est Jamie McKelvie qui est en charge des dessins et il fait un travail mémorable. Pas tant sur son style, qui me plait, et qui force le respect par une qualité constante, mais plutôt pour les quelques moments audacieux sur la mise en scène. Dans ce tome, nous allons avoir droit à une double page blanche où seront présentes les cases et quelques personnages, et on les verra s’échapper de leurs cases, pour se libérer, brisant ici le quatrième mur d’une façon très intelligente et jouant sur la symbolique d’une case enfermant les personnages à l’intérieur, et faisant office de cages (on se croirait presque dans Inception).  Les deux artistes nous prouvent qu’on peut faire du comics mainstream de manière intelligente, Gillen et KcKelvie sont clairement un excellent choix.

Loki, schizophrène malgré lui

Young Avengers, toujours plus, toujours plus fort

Dois-je réellement vous dire à quel point j’ai apprécié ce tome des Young Avengers? Je peux comprendre qu’il puisse mettre mal à l’aise du fait que le couple autour duquel s’articule le récit soit gay, ayant lu que, pour certains, un effort avait été nécessaire pour passer au-dessus de ça. Mais je pense qu’il serait dommage de s’arrêter à ça, en sachant que Gillen nous livre une vision de la jeunesse, décomplexée sur la sexualité, et bien plus proche de la réalité que ce que la plupart des comics nous propose. En plus de ça, on est en face d’un jeune Loki majestueux par sa complexité et son côté Shakespearien, une Hawkeye qui traite Noh-Varr comme son jouet, Noh-Varr qui est d’ailleurs clairement guidé par ses hormones et pense avec sa bite (oups). Drôle, attachant, intelligent, j’en redemanderais volontiers. Ce qui m’a le plus dérangé, c’est que le scénario m’a semblé un peu confus, mais pour le reste je dis oui, oui et encore oui.

La note On a kiffé On espérait mieux
9/10
  • des  adolescents ressemblant à des adolescents
  • un casting qui plait
  • une histoire au service des personnages…
  • … mais qui est fort confuse

Pour se procurer le tome:

Young Avengers – Style > Substance

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*