Bloodshot Reborn – T03: L’homme analogique

Résumé: 30 ans dans le futur, la Californie est devenue un désert et Los Angeles une forteresse à la technologie de pointe. Bloodshot, autrefois l’arme la plus dangereuse du monde, est devenu une machine obsolète. Il a refait sa vie en tant que protecteur d’une petite communauté, l’aidant à survivre aux conditions de vie extrêmes dans le désert, accompagné de l’amour de sa vie : Magic. Tout bascule lorsqu’une bande de pillards menace le village : Bloodshot va devoir reprendre les armes et redresser les torts dans cette terre désolée qu’est devenu l’univers Valiant. (contient les épisodes 10 à 13 (2016) Bloodshot Reborn US)


Bloodshot Reborn – Tome 3: L’homme analogique

Fiche technique:
Scénario : Jeff Lemire
Dessin :
 Lewis Larosa / Brian Reber
Editeurs: Valiant Comics (Vo) / Bliss Comics (Vf)
Date de sortie:
  12/01/2017


« Je mourrai gavé de nanites dans les déserts du Mojave »

Le deuxième tome de Bloodshot Reborn s’était clôturé sur la résurrection de notre héros. Ray Garrison, après avoir réalisé que les nanites commençaient à infecter d’autres personnes, était sorti de son anonymat pour redevenir ce qu’il haïssait, Bloodshot. Dans la foulée, Jeff Lemire finit d’introduire Magic, une prostituée paumée que Bloodshot rencontre lors de sa croisade, pour conclure par une histoire d’amour.

Hop, un petit flashback qui nous montre notre petit couple en voyage au Nouveau Mexique

C’était donc logique que Jeff Lemire parte sur un nouvel arc, puisque l’histoire précédente était bouclée. De là à projeter tout cela 30 ans dans le futur, il y a de quoi perturber le lecteur. Perturber au point de rebuter ? C’est parti pour une critique qui n’attendra pas les trente ans (même si en retard d’un mois quant à la sortie, jetez moi des cailloux je plaide coupable) !

« Ravale le bitume et prépare la citerne »

Tout d’abord, à ceux qui pourraient s’être inquiété de ce bond dans le temps, j’aimerais dire faites confiance à Jeff Lemire. Bloodshot a toujours été une série à part dans ma collection. Les histoires ont toujours eu un cachet particulier, une ambiance bien à elles qui fut ma porte d’entrée dans l’univers Valiant.

Retour dans le présent (qui est notre futur), c’est tout de suite moins glamour

Entre un début mettant en place un complot militaire mâtiné d’hémoglobine avec un Bloodshot qui s’humanise au fur et à mesure de meurtres et un «Reborn» aux allures de road movie peuplé de reflets déformés du héros dans sa course à la déshumanisation, on peut l’affirmer, Lemire aime les grands écarts. Qu’allait donc maintenant nous proposer Lemire ? Il est évident que ça allait être différent et que Lemire le ferait bien.

Les enfants, la curiosité….

Et si je dis bien, c’est pas à moitié. Jeff Lemire avait déjà participé à un petit miracle avec «Old Man Logan» (il n’était pas seul sur l’affaire mais un des paternels quand même), en transposant le griffu préféré de la maison des idées dans un futur à la Mad Max, créant un univers particulièrement jouissif. Ici, et bien c’est la même chose. Quelques pages suffisent à conquérir le lecteur. L’univers est différent mais les références à l’univers Valiant sont nombreuses et bien amenées. Et surtout, et c’est une promesse, à la fin du récit tout vous est expliqué et raccordé au tome précédent.

… est un vilain défaut! Vous voulez bien laisser papy tranquille, oui!

« Dessine-moi une jante mais chromée alors ! »

Du côté des dessins, Larosa m’a beaucoup plu. Les dessins rendent bien la violence intrinsèque des récits de Bloodshot mais aussi, dans le cadre de ce tome 3, l’aspect Mad Max du récit. Les véhicules sont impressionnants et marqués par la rouille, les décors sentent la poisseur des mondes post apo… Un plaisir pour le regard ! Et nos héros (car ils seront plusieurs) ont eu droit au même traitement, un plaisir dis-je.

Un petit air de Mad Max, non?

« Pas de répit ni de happy end pour notre héros »

En résumé, si jamais vous n’avez pas encore eu l’occasion de goûter à Bloodshot, plus d’excuses ! Si vous aviez apprécié les deux précédents tomes mais que vous étiez échaudé par les trente ans, foncez ! Si vous n’avez jamais entendu parler de Bloodshot mais que vous cherchez une histoire de super-héros différente de l’habitude, vous l’avez enfin trouver ! Et si vous êtes fan de Bloodsquire… Promis il n’est jamais loin !

Pour se procurer le tome:

Bloodshot Reborn – Tome 3: L’homme analogique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*