The Walking Dead: Road to Survival – Le Retour de la Rédaction

The Walking Dead, célèbre, très célèbre même, comics écrit par Robert Kirkman et dessiné par Charlie Adlard, a déjà connu plusieurs versions en jeux vidéo. Ici, nous allons nous arrêter sur une version spécifique: The Walking Dead: Road to Survival, développé par le studio Scopely sur Android et iOS. Ce jeu, sorti d’abord en avril 2015, puis une sortie globale en aout 2015, donc de la même année, fête ici ses 3 ans. Un anniversaire qui vient à point nommé pour la rédaction, puisqu’il nous est donné l’occasion de passer le jeu en revue. Notre expert auto-proclamé, Sir Didymus, va vous en parler.

Cliquez ici pour télécharger The Walking Dead: Road to Survival sur PC


The Walking Dead: Road to Survival

Ai-je besoin de vous dire tout l’amour que je porte au comics du presque même nom? The Walking Dead est un chef d’oeuvre, et je pèse mes mots. L’introduction de l’article le dit mieux que moi, mais la franchise a connu plusieurs itérations en jeux vidéo. Ici, je vais vous parler d’une version mobile, donc accessible sur vos smartphones, tablettes et sur PC (via émulateurs). Une version qui se veut donc facile à prendre en main et qui propose un contenu adapté à un usage mobile, donc de plus courtes sessions. Nous allons voir si tout cela fonctionne, et surtout si le jeu est distrayant et, cerise sur le gâteau, s’il est fidèle à son matériel d’origine.

Woodbury, une ville où tout reste à faire….

Sim City de l’Apocalypse?

Vous débutez le jeu avant la rencontre entre le Gouverneur et le groupe de Rick (les connaisseurs seront situés les événements, mais pas d’inquiétude si vous venez de débarquer dans cet univers). Vous serez le bienveillant dirigeant de la petite communauté de Woodbury, ce qui devrait vous évoquer quelque chose, non? Et première chose marquante, la retranscription graphique est très proche de ce qui est fait dans le comics. Assurément agréable pour moi qui connait surtout The Walking Dead via ce média, et non la série TV qui en découle. Cette impression est venue se renforcer lorsque j’ai vu le panel important de personnage que vous pouvez débloquer par la suite, beaucoup de références et très agréable à l’oeil. Je trouve un côté Charlie Adlard aux différents artworks qui illustrent le jeu et les phases de scénario.

Le gameplay de The Walking Dead: Road to Survival ne devrait pas vous dépayser, du moins sur la partie gestion. Vous commencez de rien, avec une ville relativement vide et tout reste à faire. Il va falloir accomplir des missions, qui vous donneront des ressources, qui vous permettront de débloquer des bâtiments, des unités, d’autres ressources afin de progresser et de pouvoir attaquer les différents aspects du jeu. Bien entendu, vu le modèle économique, votre progressions pourra être accélérée contre de l’argent. Un mal? Oui et non, c’est la base de tous les jeux Free to Play. Mais le début en tous les cas ne vous force pas la main et ne vous obligera pas à passer en caisse. Cette partie est, comme je le disais, assez classique puisque ces mécanismes ont déjà été vu ailleurs mais cela ne choque certainement pas, au vu du contexte du jeu.

Negan, pied nu et sans Lucille… c’est possible et ça fait mal

Kill them all!

En plus de cette partie gestion, vous retrouverez une mode scénarisé qui va ressembler à un RPG tactique. Vous composerez alors votre équipe parmi un panel de personnages que vous avez débloqué. Pour les combats, vous retrouverez un système de forces et faiblesses, bien expliqués dans le tutorial du jeu, et vous pourrez l’utiliser à des fins stratégiques. Notons la présence de compétences d’Adrénaline, sorte de compétences ultimes qui se débloquent sur le temps, et qui donnent lieu à de jolies animations.

Pour vous préparer aux combats, vous aurez également la possibilité de vous équiper de diverses armes de contacts ou à distance, rajoutant encore une couche de stratégie mais aussi d’aléatoire puisque ces armes sont déblocables tout comme les personnages, via une sorte de loterie. Les chanceux auront vite fait d’avoir un équipement digne de ce nom et de pouvoir rendre à Negan sa belle Lucille, les autres l’auront pieds nus et avec une hache… comment ça moi?

Lors de ces phases de combats, vous aurez la présence d’un scénario qui reste fort dans le ton des comics puisque vous verrez vos personnages se disputer, s’entraider, vivre et… mourir. Même si cela n’affecte pas directement l’issue des combats, vos choix auront un impact scénaristique et la tournure de ceux-ci pourra s’avérer mortelle. Ainsi, très tôt dans le jeu, j’ai regretté d’avoir voulu jouer au bon samaritain… grand mal m’en aura pris. Et la surprise, bien que cruelle, m’a suffisamment accroché pour que je vous en parle. A savoir si ce genre de scénarios prend place sur la durée? Je l’espère, cela joue pas mal sur l’intérêt que vous pourrez porter au jeu.

Mais oui, mais oui, j’ai cru voir une Grominet?!

Rester dans le ton?

Je l’ai dit, mais les graphismes sont un atout pour moi pour The Walking Dead: Road to Survival. On reste dans des choses simples, normal pour une version mobile. Mais les artworks, eux, sont de toute beauté, du moins je le trouve. Ce n’est pas Charlie Adlard, certes, mais ça reste vraiment proche de ce qu’on peut espérer de The Walking Dead.

En plus, c’est franchement violent et sanglant. Quelque part, je suis content de voir qu’il n’y a pas de compromis de ce côté-là. Un jeu basé sur une telle licence aurait pu essayer d’édulcorer le propos, par le scénario et les graphismes; ici, ce ne sera pas le cas. Voyez le joli matou ci-dessus et ses peintures de guerre, si vous deviez encore avoir une preuve de ce que j’avance.

Vous ne rêvez pas, Negan et Rick qui luttent côte à côte

Et le final dans tout ça?

Nous avons clairement là un jeu qui a tout pour plaire aux fans de la licence. De nombreux personnages, une ambiance similaire aux comics, des zombies, plein de zombies, tout cela dans une version nomade. Pour espérer vous démarquer du lot, il vous faudra investir du temps ou de l’argent, bien entendu, et soyez en averti. Mais il y a son lot d’activités et de modes de jeux que je n’ai encore fait qu’effleurer jusqu’ici. Ce qui promet donc des moments, plutôt longs et amusants, avant de commencer à espérer se lasser réellement.

The Walking Dead: Road to Survival est donc une version agréable, avec une franche réussite sur l’ambiance, mais un gameplay peut-être trop classique pour certains. N’étant pas un grand consommateur de jeux vidéo sur smartphones, pour moi, ça fonctionne bien. Mais je peux supposer que pour les plus vétérans d’entre vous, cela semblera peut-être redondant. Toutefois, je pense que rien que le fait de pouvoir se plonger dans cet univers vaut au moins un bref détour sur ce format qui ne vous coutera qu’un peu de temps, voir plus si vous finissez par vous prendre au jeu. Je vous abandonne ici, non sans vous laisser un bout de vidéo de gameplay:

 

Cliquez ici pour télécharger The Walking Dead: Road to Survival sur PC

Sir Didymus Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.