[Critique] Riverdale présente Betty et Veronica

Kerym, fan et amoureux de Netflix, a eu la malheureuse idée de regarder ces suggestions de séries qui pourraient lui plaire. Riverdale, Riverdale, … mais qu’est-ce donc? Une série qui revisite le comics Archie,et ça tombe bien parce que le comics se revisite lui-même aussi. La gamme a été relancée et dépoussiérée en 2015 aux Etats-Unis et voilà que Glénat Comics vient nous offrir tout cela, mais laissons Kerym vous en parler, via cette première entrée qu’est Riverdale présente Betty et Veronica.


Riverdale présente Betty et Veronica

couverture riverdale présente betty et veronica

Fiche technique:
Scénario : Adam Hugues
Dessin: Adam Hugues
Editeurs: Glénat Comics
Date de sortie: 3 octobre 2018

RésuméBetty et Veronica sont connues de tout Riverdale comme des jeunes filles idéales. Mais ça, c’est quand elles ne se chamaillent pas ! Alors que la boutique de Pops est en train de se faire racheter par une grande compagnie de café, une dispute survient entre Betty et Veronica. Entre les deux, rien ne va plus et les dés sont jetés ! Les amitiés – et les ongles – vont se briser…


Riverdale présente Betty et Veronica, présenté par Archie Comics

Riverdale est une série Netflix qui traînait dans mes suggestions depuis quelques temps. Du coup, comme je prends le train régulièrement et que j’ai du temps à tuer, j’ai commencé à mater un épisode. Une esthétique appréciable, une ambiance résolument « teen movie », du drama comme on en fait bien, la série m’a plu. Du coup comme c’était « adapté » d’un comics, j’ai été faire quelques recherches.

Betty vs Veronica: Round 1

L’univers d’Archie Comics s’est alors ouvert à moi ! Plus de 70 ans de comics sans super-héros ! Enfin presque, ils en ont eu mais ça n’a pas pris et ils se sont concentrés sur l’univers d’Archie. Un triangle amoureux (Je suis #TeamBetty), un pote cynique, un rival et tout ce qui fait le charme d’Archie et sa bande. Ces personnages sont devenus le symbole d’une Amérique désuète. Passé les années 2000, la politique éditoriale modernisera l’univers pour aboutir par un relaunch en 2015. Relaunch que publie Glénat aujourd’hui pour la plus grande joie des nostalgiques comme des gens qui comme moi débutent dans l’univers.

Aujourd’hui sera donc l’occasion pour moi de vous parler de « Riverdale présente Betty et Véronica » ! Sortez les popcorns et faîtes péter le soda, parce que c’est acidulé comme on l’aime !

Élémentaire mon cher Hot-Dog

Rétro chic

Tout d’abord le coup de crayon d’Adam Hugues. Hugues est habitué à dessiner des pin-ups et, résultat, il donne un ton résolument rétro moderne qui colle parfaitement à ses personnages. C’est un vrai plaisir des yeux que de le lire.

Niveau histoire, c’est aussi Adam Hugues aux commandes. L’histoire est une bulle de bubble-gum assumée. Betty et Veronica vont se battre pour la sauvegarde du Pop’s et tout va tourner autour. Les enjeux sont simples, les personnages suivent le script et la fin, pour peu qu’on se soit pris au jeu d’Archie, est même prévisible. Pour autant cette légèreté affichée est agréable à la lecture et l’histoire se savoure, ambiance drive-in, cinéma ouvert compris.

Et puisqu’on parle de l’histoire et de son côté totalement assumé, sachez que le narrateur n’est autre que « Hot-Dog » le chien de Jughead. Ce qui donne lieu à des apartés qui m’auront arraché quelques sourires et rajouté au charme du comics.

Débat philosophique intéressant, non?

Souplesse et légèreté pour Riverdale présente Betty et Veronica

Seul bémol à l’ouvrage c’est qu’il n’est définitivement pas bien épais (bon après, c’est sur que l’histoire sur 400 pages, ça aurait été bizarre) et le petit supplément centré sur Jughead jure un peu avec le reste. Pas le même dessinateur, pas le même thème du tout, c’est un peu du remplissage inutile pour justifier le prix de l’ouvrage.

En résumé, ce n’est pas un comics de super héros pas plus qu’il n’y aura d’événements forts et d’intrigues folles. C’est une photo d’une certaine époque d’une certaine Amérique que l’on aurait modernisée avec son lot de petits drames et de grandes victoires. On adhérera ou on n’adhérera pas mais c’est une très chouette initiative de la part de Glénat d’offrir aux lecteurs une partie du catalogue d’Archie Comics. Ce qui nous fait vivre un autre genre de comics que ceux habituels !

Et surtout, soyez #TeamBetty

Kerym Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.