[Critique] Shirtless Bear Fighter

Il était une fois, dans le pays merveilleux de mes découvertes étranges, l’histoire d’un homme qui affrontait des ours, mais il le fait à mains nues s’il vous plait bien. Shirtless Bear Fighter est un comics paru chez Hi Comics (que je ne connaissais pas, jusqu’à cette découverte justement) et qui a une histoire qui vous vend du rêve. Non seulement le pitch prête déjà à sourire, mais il vous faut parcourir le bouquin pour se rendre compte de l’ampleur de la chose. Je n’ai pas longtemps hésité à me le procurer et, spoiler, je ne le regrette vraiment pas. Revenons donc sur cet ovni qui mérite qu’on parle de lui sur Be Comics.


Shirtless Bear Fighter

couverture shirtless bear fighter be comics

Fiche technique:
Scénario : Jody LeHop, Sebastian Girner
Dessin: Nil Vendrell
Editeurs: Hi Comics
Date de sortie: 19 septembre 2018

Résumé: Le Cogneur d’ours torse nu est aussi viril et puissant que les ours qui l’ont élevé, et contre lesquels il a juré, l’âme foudroyée par un terrible traumatisme, de lutter de toutes ses forces. Voire plus encore.

Solitaire, auréolé de sa légende, il est le protecteur de la forêt qui l’a vu grandir. Aucun homme, aucun ours, n’a pu à ce jour le vaincre. Surtout quand il a eu sa dose de pancakes au sirop d’érable.


Cogneur, frère des Ours

Enfant, notre héros Cogneur a été abandonné et enfin recueilli par des ours. Il a grandi parmi ces bêtes féroces et vécu à leur côté, jusqu’à un tragique accident… en effet, l’homme s’était épris d’une humaine mais ses frères ours se sentaient trahis. Les ours tuèrent alors sa chère et tendre, le rendant fou de rage. Cogneur décida alors de s’isoler, à l’abri de tous, pour y finir ses jours dans la solitude la plus totale… mais un incident va forcer le gouvernement à le chercher pour les aider à combattre ses anciens amis ursidés qui ont décidé de conquérir le monde….

be comics shirtless bear fighter 4Sims 4 Edition Shirtless Bear Fighter

Oui, l’histoire de Shirtless Bear Fighter est totalement décomplexée et possède des allures de nanars assumées. On a ici un héros, le Cogneur, qui va défoncer de l’ours et qui va passer une bonne partie du comics sans vêtement. Par moment, on est en droit de se demander ce qu’on est en train de lire… si si. Et ce n’était vraiment pas pour me déplaire.

Avec ou sans pantalon? Toujours sans chemise

Ce scénario nous est proposé par un duo, Jody LeHup et Sebastian Girner, qui souhaitait se faire plaisir en écrivant ce comics. Leur mot d’ordre était simple, ils voulaient un récit décomplexé et qui soit amusant à lire. Est-ce une réussite? Euh… Oui, un grand oui. En prenant son inspiration de films d’action des années 80, dont le scénario est un gros prétexte à l’action, c’était déjà une grande idée. Ici, le Cogneur va faire face à des méchants vraiment très méchants, va nous montrer l’ampleur de sa masculinité (ce qui tombe très vite dans la caricature) et ce n’est pas tout.

Le vrai danger n’est pas l’animal, mais l’homme (et un peu les ours aussi)

Les auteurs en profitent pour glisser quelques messages écolos pas subtiles, qui restent dans le ton du livre. Un gros point fort en plus pour le livre d’ailleurs, c’est qu’il peut se permettre de délivrer ses sous-textes en plein jour, parce que ce serait dénaturé l’ouvrage que de chercher à dissimuler quoi que ce soit. Le Cogneur assène des coups de poings, Jody Lehup et Sebastian Girner eux nous montrent les travers d’un capitalisme poussé à l’extrême en plein dans notre figure. Pas de quoi en faire un récit engagé, ne prenez pas peur. Ici, tout est fait pour se faire plaisir. Shirtless Bear Fighter, c’est l’occasion de voir une sorte de Tarzan (notre héros, le Cogneur) affronté des ours en peluche entre autre chose… rien que ça.

be comics shirtless bear fighter 6Des bruitages à l’ancienne, souvenir d’une époque pas forcément révolue

La maison des nounours

La partie graphique est assurée par Nil Vendrell et le dessinateur a vraiment réussi à trouver le ton juste pour retranscrire cette belle histoire. Un style finalement assez cartoon, mais avec un vrai soucis du détails qui rend le tout très agréable à regarder, ainsi qu’à lire. Quand la menace se fait présente, on le ressent et quand des moments sont plus légers, également. On notera aussi le sens du détail de Nil Vendrell pour l’habillage du comics, que ce soit la maison de notre Cogneur ou son arsenal, c’est fort joli et mon œil ne cessait d’être attiré par les détails disséminés ça et là.

be comics shirtless bear fighter 7Le pancake, le meilleur ami des ursidés et c’est encore meilleur avec du miel

Un Cogneur sachant cogner sans son ours est un bon Cogneur

J’aime l’horreur, oui, mais j’adore l’absurde aussi. Et ce comics est juste un régal pour qui aime ça. Shirtless Bear Fighter, c’est la promesse de passer un bon moment en compagnie du Cogneur, ce héros velu et peu vêtu, qui va partir sauver le monde de la menace d’une méchante compagnie de papier toilette et des ours très très méchants. Ah oui, je n’avais pas précisé que le Cogneur allait partir au front contre une compagnie de papier toilettes? Le fallait-il? Non vraiment, de tout mon cœur, je vous invite à vous procurer Shirtless Bear Fighter. Vous perdrez quelques minutes de votre temps mais qu’est-ce que c’est bon.

Bonus pour moi, j’ai eu l’occasion de rencontrer les auteurs lors de notre voyage à la Paris Comic Con et j’ai eu une dédicace, ce qui m’a rendu encore plus fou.

Sir Didymus Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.